• Olivier Scars

CARONI 10 DAYS : 17ème jour



Il y a un peu plus de 4 ans, nous nous étions lancés Jean-Paul et moi dans la réalisation du projet fou de déguster et comparer les 55 rhums Caroni embouteillés par Velier lors de 10 soirées consécutives.


Un projet alors baptisé : CARONI 10 DAYS.


Vous pouvez retrouver ce projet dans 2 articles publiés sur l’excellent blog DURHUM ici et ici.

L’envie d’une collaboration avec mon ami Cyril et le fait que mon blog n’existait pas encore justifièrent ce choix.


Cyril avait eu la très bonne idée de demander à Luca Gargano (patron de Velier) des anecdotes sur chacune des bouteilles, ce qui permit d’enrichir encore plus nos 2 articles.

Une immense merci à lui pour ce chouette moment d’écriture partagé.



Velier ayant depuis continué à sortir d’autres Caroni, il nous fallait donc poursuivre nos dégustations dans un soucis d’exhaustivité et de plaisir de découverte de ces nouveautés, ne nous en cachons pas.


Nous avons donc réalisé un 11ème, un 12ème, un 13ème, un 14ème, un 15ème, puis un 16ème jour de dégustation avec les 27 nouveaux Caroni de l’époque, le tout résumé dans six nouveaux articles sur mon blog.





Voici donc aujourd’hui le 17ème jour des CARONI 10 DAYS s’intéressant aux 3 dernières cuvées Caroni de chez Velier.


Il s’agit de la 6ème et dernière release des CARONI EMPLOYEES (14, 15 et 16ème cuvées), série de 16 rums d'assemblages qui rend hommage grâce à de superbes photos de FREDI MARCARINI (RIP) à 15 employés de l’ancienne distillerie Caroni fermée en 2003.





Chacune des ces 3 cuvées correspond à un assemblage de 4 fûts ayant vieillit 23 ans sous climat tropical et embouteillé brut de fût.


Chacun de ces assemblages a été réalisé en 2019 lors du rapatriement en Europe (plus précisément en France à Cognac) du stock de fûts restants.


À peine débarqués, les assemblages ont été réalisés, puis transférés dans des cuves en inox afin que leur vieillissement soit arrêté.

La mise en bouteille quant à elle a été réalisé en 2021 comme indiquée sur l’étiquette.




Je parle d'ailleurs de tout cela dans cet article concernant la CARONI CEREMONY.


Dans cet autre article, je parle de la réalisation des 2 premières cuvées EMPLOYEES que j'ai eu l'honneur de réalisé conjointement avec Luca Gargano.




CARONI 1996 64,6% 23 ANS MAHESH "SONNY BLACK" BRIDGELAL






La robe est cuivrée.


On découvre un nez plutôt discret en dehors de l’alcool, présentant notamment des notes de goudron et un peu d’hydrocarbure, puis des notes gourmandes de fruits à chaire jaune cuits (pêche).


Pas de marqueurs boisées à outrance ni de notes mentholées.





En bouche, l’attaque est puissante, sur des notes boisées cette fois sans concession avant que ne suivent des notes mentholées.


Peu de fruits ni de notes gourmandes, c’est sec avec une amertume boisée associée à des notes fruitées en fin de bouche.


Belle longueur.

Un profil sans concession qui porte le poids des années passées en fût : ⭐️ ⭐️ ⭐️



Vous aussi laissez vos impressions et rédigez votre propre note de dégustation sur l'application RUM TASTING NOTES ici.



CARONI 1996 66,2% 23 ANS RICKY "DIRTY HARRY" SEEHARACK





La robe est cuivrée tirant vers l’acajou.


On trouve un nez relativement alcooleux où les arômes ont du mal à se faire une place.


Apparaissent enfin des notes boisées, d’hydrocarbures (essence), ainsi que de camphre.


Pas de notes gourmandes ni mentholées décelées.





En bouche, c’est très puissant avec un alcool peu intégré à l’attaque, mais vite contrebalancé par des notes bien gourmandes de coco brulé et de pâte d’amande, ainsi que des notes beurrées et de crème brûlée, mais également des notes pétrolifères sur la fin de bouche.


Bonne longueur.

Un profil tout en contraste, trop déséquilibré à notre goût : ⭐️ ⭐️

Vous aussi laissez vos impressions et rédigez votre propre note de dégustation sur l'application RUM TASTING NOTES ici.

CARONI 1996 66,6% 23 ANS CARONI EMPLOYEES UNITED



La robe est cuivrée.


On découvre un nez très agréable dominé par des notes épicées (clou de girofle) et d’eucalyptus, suivies par des notes de goudron chaud et de fruits rouges cuits.

Les notes boisées sont bien fondues avec le reste des arômes.


En bouche, l’attaque est plaisante et équilibrée, sur des notes d’hydrocarbures chaudes, de fruits confits et de bois précieux qui accompagnent élégamment la fin de bouche.



Belle longueur.

Un profil complet et équilibré qui nous a conquis : ⭐️ ⭐️ ⭐️ ⭐️

Vous aussi laissez vos impressions et rédigez votre propre note de dégustation sur l'application RUM TASTING NOTES ici.



813 vues0 commentaire