• Olivier Scars

VISITE DE DISTILLERIE DE CALVADOS ADRIEN CAMUT



La distillerie de CALVADOS ADRIEN CAMUT est une distillerie que j’avais listée depuis longtemps dans les visites que je souhaitais effectuer pour mon blog et ce, depuis que j’avais croisé leurs calvados dans de très grandes tables et notamment chez moi à Rouen.

Lors d’un passage chez les différents cavistes d’Honfleur, l’un d’entre eux me dit que cette distillerie ne se visitait malheureusement pas. Il m’en fallait plus pour baisser les bras et je pris tout de même contact avec la distillerie par mail.

Ma demande fut transférée à Emmanuel Camut, un des propriétaires et petit-fils d’Adrien Camut, et qu’elle ne fut pas ma surprise lorsque je reçu sa réponse, aussi rapide qu’enthousiaste à l’idée de me recevoir. Au delà de mon blog et de ma démarche de visiter de nombreuses distilleries de calvados, c’est notre passion commune pour le rhum qui lui donna envie de me rencontrer.


C’est donc début Mars dernier que je pris la route à la rencontre de cette maison de calvados parmi les plus réputées. Situé à La Lande Saint-Léger au domaine de Semainville, les calvados Adrien Camut sont liés à une histoire familiale riche de plusieurs générations de passionnés. Tout d’abord Gustave, puis le célèbre Adrien, et enfin Claude et ses trois enfants Jean-Michel, Emmanuel et Jean-Gabriel.

En 1969, un projet de réunification de trois villages dont celui auquel la distillerie était rattachée vu le jour, mais un seul appartenait au Pays d’Auge. C’est donc après des études géologiques qu’il fut établi que cette nouvelle commune baptisée La Lande Saint-Léger fasse partie du Pays d’Auge pour le plus grand bonheur de la famille Camut qui pourrait donc désormais réaliser des calvados AOC Pays d’Auge.



À peine arrivé, Emmanuel vint m’accueillir et m’emmena voir les vergers familiaux. Ceux-ci s’étalent sur 45 hectares et sont constitués exclusivement de pommiers hautes tiges donnant de nombreuses variétés de pommes parmi lesquelles des variétés plus faibles en sucre de façon à obtenir des calvados plus souples, moins puissants et plus onctueux en bouche.

Sous les pommiers se reposent paisiblement de magnifiques vaches limousines, ce qui permet à la famille Camut de n’utiliser aucun pesticide sur leurs arbres.


Le ramassage s’effectue de manière mécanique une fois les pommes tombées au sol.

Après lavage et tri manuel, celles-ci sont râpées, puis passées à la presse.


Le moût va ensuite être mis à fermenter pendant 6-7 mois dans des foudres de 10.000 litres.






Conformément à l’AOC Calvados Pays d’Auge, le cidre à distiller va l’être deux fois grâce deux alambics à repasse chauffés au feu de bois.





À noter qu’Adrien Camut a modifié lui-même ses alambics dans les années 70, notamment les réglages concernant l’élimination des têtes de distillation. L’autre innovation de sa création concerne un levier qui permet de relâcher doucement de l’eau de pluie stockée au dessus de l’alambic dans l’eau-de-vie toute juste distillée à 72% de façon la réduire à 63%.



Le vieillissement se fait dans de grands foudres de 20.000 litres jamais remplis à plus de 75% de façon à aider l’évaporation afin d’éliminer plus rapidement les esters et autres éléments volatils résiduels. Cette aération est renforcée pour les jeunes calvados pour lesquels elle a lieu tous les 4 mois environ au lieu d’environ une fois par an sur les vieux.

Il réside un calme absolu dans les chais de vieillissement de la famille Camut. Alors que le temps semble s’être arrêté, les eaux-de-vie vieillissent, s’enrichissent d’arômes et s’assagissent à l’intérieur des fûts.



Emmanuel m’emmena ensuite dans la maison familiale pour réaliser la dégustation tant attendue. La gamme de Calvados Adrien Camut est constituée de calvados d’assemblage allant de 6 ans à plus de 50 ans d’âge. Je dois avouer sans aucune flatterie que j’ai adoré absolument toute la gamme, mes coups de cœur se portant sur le 18 ans d’âge et la cuvée Rareté.

Lors de cette dégustation, Emmanuel et moi discutâmes bien sûr de calvados, mais également de rhum, sa nouvelle passion, et notamment des rhums avec longue fermentation et high esters.

Il partait peu de temps après en vacances à La Réunion, je lui ai donc donné quelques jours après ma visite quelques adresses et contacts de distilleries et notamment bien évidemment Savanna.







Ce fût également lors de ce moment privilégié qu’Emmanuel me fit découvrir la bible du Calvados intitulé « CALVADOS : THE SPIRIT OF NORMANDY » rédigé par CHARLES NEAL, que j’ai réussi à trouver sur Internet et que je dévore depuis ce jour au fur et à mesure de mes visites de distilleries normandes.







Alors que je pensais la visite terminée, Emmanuel décida de m’emmener dans un petit chai de vieillissement plus reculé dans le domaine pour me faire découvrir une de ses autres passions moins mis en avant commercialement parlant. Suite à un voyage en Italie, il était tombé amoureux du vinaigre balsamique et avait décidé en 2005 de se lancer dans sa conception avec une recette toute personnelle à base de cidre.

Je découvris dans ce chai de tous petits fûts de chêne permettant un vieillissement selon la méthode Solera qui permet à chacun de ses vinaigres balsamiques de cidre embouteillé de contenir des vinaigres ayant vieillis en fût pour certains jusqu’à 12 ans.




Pour l’avoir dégusté depuis, je l’ai totalement adopté et je pense en avoir déjà fini trois ou quatre bouteilles durant l’été sur de nombreuses salades.

L’intensité de ce vinaigre balsamique accompagne et révèle à merveille crudités et fromages frais notamment avec une longueur, une gourmandise et un concentré d’arôme exceptionnel.








CALVADOS ADRIEN CAMUT RARETÉ



La cuvée Rareté est un calvados d’assemblage de plus de 50 ans d’âge contenant des eaux-de-vie de presque centenaire.



La couleur est acajou.


Après un peu de temps dans le verre, ce calvados dévoile tout ce qu’il a à offrir. On retrouve au nez un joli rancio accompagné de notes pommes cuites caramélisées façon tatin et de confiture de lait, mais également des notes de feuilles de cigare et de noix, le tout soutenu par un beau boisé ancestral.

Tapissant la bouche par son onctuosité, l’attaque est douce sans être molle, tout en maîtrise. On retrouve les notes de pommes confites et de fruits à coque associées à quelques notes de vieux cuir et de réglisse. Là encore, le boisé quasi centenaire vient sublimer le tout sans jamais prendre le dessus.

La longueur est incroyable, elle semble infinie.

Un Calvados retraçant l’histoire et le savoir faire sans pareil de la famille Camut, un chef d’œuvre : ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️




Pour conclure, je dirais que les trois frères Camut sont des personnes d'une immense gentillesse et bienveillance, poursuivant la tradition familiale avec brio.


Emmanuel est un des plus grands passionnés de spiritueux chez les professionnels du secteur que je connaisse et l'avenir s'annonce prometteur vu son talent et sa curiosité à toute épreuve !

Je suis déjà repassé les voir (je lui avais déposé via Jean-Gabriel un sample d'Hampden Velier et un de Savanna Lontan Grand Arome 12 ans) et je repasserai à l'occasion à nouveau avec d'autres rhums pour poursuivre nos passionnantes discussions.

- Mabel : http://www.mabelparis.com
- Oh My Spirit : https://www.ohmyspirit.com
- Rum The World : http://www.rumtheworld.com
- Durhum : http://durhum.com
- Rhums de l homme à la poussette : https://lesrhumsdelhommealapoussette.com
- Blog à Roger : http://leblogaroger.eu