• Olivier Scars

VISITE DES DISTILLERIES DE CALVADOS GARNIER ET DE CALVADOS TOUTAIN


Voici deux distilleries produisant des calvados AOC Calvados qui ont bien des points communs au point de me donner envie de les regrouper au sein de ce même article, bien qu’il y aurait suffisamment à dire pour en réaliser deux.


Les deux hommes en charge de leur distillerie respective (Nicolas Garnier et Maxime Lamiot) présentent un profil assez proche que j’ai déjà rencontré chez Guillaume Drouin ou encore Jean-Roger Groult.

Jeunes, dynamiques, motivés, passionnés et ayant fait des études qui les ont emmenées bien loin de l’entreprise familiale pour s’ouvrir au monde et prendre de l’expérience avant de revenir la mettre à profit dans leur distillerie.

Résolument modernes et tournés vers l’avenir, mais avec le souci de perpétuer les traditions.




CALVADOS GARNIER


Alors que je finissais une journée de visites dans le Domfront que je venais de quitter par le nord, j’arrivai enfin en fin de journée chez Nicolas GARNIER.


Celui-ci m’accueillit avec son père Patrick et m’expliqua que leur activité de producteur de calvados remontait à 5 générations.

Exerçant initialement dans un secteur de négoce toujours exploité actuellement par l’entreprise familiale, c’est petit à petit que la production et la commercialisation de calvados se mit en place chez les Garnier.





Bien que les vergers du domaine comporte 5 hectares de pommiers hautes-tiges, la maison Garnier achète la majorité de ses fruits à des producteurs voisins.








Après avoir été lavées et râpées, les pommes sont amenées au pressoir à bandes.






Le moût de pomme qui en résulte va ensuite être stocké en cuve avant d’être distillé par un alambic à colonne pour donner une eau-de-vie qui deviendra après vieillissement du calvados AOC Calvados.





Cette étape se déroule dans les chais de vieillissement disposés à différents endroits du site.


Sous ne atmosphère humide, ils sont constitués de vieux fûts de tailles diverses et de quelques dizaines de fûts plus récents amenant d’avantage d’échanges avec le bois.






Durant ma visite, Nicolas me fit goûter de nombreux calvados directement au fût dont de futurs calvados non réduits et certains calvados en pré-embouteillage.

Un merveilleux moment qui nous permit d’oublier la moiteur et la froideur du climat hivernale.





La gamme des calvados Garnier est constituée d’une Fine (3 ans), d’un 6 ans, d’un 12 ans, d’un 20 ans et d’un 30 ans d’âge.


N’étant pourtant pas un grand fan de Fine, je dois avouer que celle-ci est particulièrement réussie !

Pour ce qui est du reste de la gamme, c’est le 20 ans qui est définitivement mon préféré.



Lors d’une seconde visite et dégustation, j‘ai pu constater que Nicolas avait totalement refait les packaging et étiquettes de ses bouteilles.

La gamme devrait d’ailleurs s’étoffer sous peu avec de nouveaux produits, mais je n’en dirais pas plus pour ne pas gâcher la surprise.




L’avenir s’annonce donc sous les meilleurs auspices pour cette superbe maison aux prioritaires d’une immense sympathie !




CALVADOS TOUTAIN



Lors de la préparation d’une visite dans le Pays d’Auge, je me dis qu’il pourrait être judicieux de commencer par sa porte d’entrée nord où se trouve la distillerie TOUTAIN.

Après avoir eu Madame Lamiot-Toutain au téléphone pour convenir d’un rendez-vous avec son fils Maxime, je me mis en route un beau matin de Mars.


Maxime m’accueillit avec un grand sourire avant de m’emmener commencer la visite en m’expliquant que sa famille produisait du Calvados depuis 5 générations.


Les vergers sont constitués de 25 hectares de pommiers haute-tiges regroupant quelques 35 variétés de pommes.





Une fois arrivées à maturité, celles-ci sont ramassées, lavées, égouttées et triées, avant d’être râpées, puis laissées en cuvage pendant 1 à 3h avant pressage pour oxyder les tanins, intensifier la couleur et les arômes.






Lorsque le moût de pomme est obtenu, il passe 6 à 8 mois en cuve avant d’être distillé par un alambic à colonne fidèle à la tradition de l’AOC Calvados.


Les chais de vieillissement sont répartis dans plusieurs endroits du domaine et sont constitués de fûts de différentes tailles, de petits fûts jusqu’au foudre.


Maxime me fit déguster de nombreux calvados directement au fût et notamment de jeunes calvados évoluant dans des fûts plus récents prometteurs pour les futurs assemblages.



La gamme des Calvados Toutain regroupe des calvados d’âges différents allant de la Fine (3 ans) à la Très Vieille Réserve (+ de 45 ans).



Ma préférence va vers un calvados de plus de 50 ans d’âge pas encore embouteillé à ce jour et portant le nom de Cuvée Odile en hommage à la grand-mère de Maxime qui a beaucoup œuvrée pour la maison Toutain.


Impatient comme je suis, j’embête d’ailleurs régulièrement Maxime en lui demandant si cette fameuse cuvée est prête, car il me tarde de la déguster à nouveau.





Je retiens de cette visite un très agréable moment de partage qui me donne déjà envie d'y retourner !

- Mabel : http://www.mabelparis.com
- Oh My Spirit : https://www.ohmyspirit.com
- Rum The World : http://www.rumtheworld.com
- Durhum : http://durhum.com
- Rhums de l homme à la poussette : https://lesrhumsdelhommealapoussette.com
- Blog à Roger : http://leblogaroger.eu