top of page
  • Photo du rédacteurOlivier Scars

CADENHEAD PORT MOURANT 1964 32 ans 72,1% / PORT MOURANT 1964 36 ans 69,3%



Parmi les embouteilleurs indépendants dont je n’avais pas encore parlé figure l’écossais CADENHEAD.


Découvert grâce à différents splits et dégustations avec mon meilleur ami italien, j’ai toujours été impressionné par le nombre hallucinant de vieux millésimes que compte la marque, que ce soit en Demerara ou en Long Pond.










Moi qui à l’époque pensais qu’on ne pouvait pas trouver de millésime de Demerara plus vieux que le Skeldon 1973 embouteillé par l’italien Velier, j’ai découvert chez Cadenhead de nombreux embouteillages de 1964, 1962, et même un 1939 !











Réussir à tous les déguster semble un rêve quasi impossible à réaliser, mais je ne désespère jamais comme vous le savez.


Je me suis donc mis en quête des bouteilles pleines, mais vu l’explosion des prix survenue ces dernières années, j'ai été malheureusement rapidement limité.


CREDIT PHOTO : RUM AUCTIONEER


Grâce à une connaissance française expatriée au Japon, je pus acquérir une bouteille de Cadenhead Enmore XPD 1971 29 ans 64,7% dont je parlerai dans un prochain article.


Je pus également acquérir quelques samples grâce à mon meilleur ami italien, ainsi qu’à des allemands fan de cet embouteilleur.


CREDIT : CADENHEAD


Fondé en 1842 à Netherkirkgate au 47 Abderdeen par George Duncan, négociant en vins et spiritueux, il ne s’agissait au début que d’une petite épicerie.


Son beau-frère William Cadenhead le rejoint quelques années plus tard et baptise l’entreprise de son propre nom comme cela se faisait souvent à l’époque à la mort de George en 1858.


En 1904, Robert W. Surgies prend la suite à la mort de son oncle William et décide de se concentrer sur les spiritueux (whisky écossais single malt et rhum Demerara).

CREDIT PHOTO : CADENHEAD


À sa mort, c’est Ann Oliver, employée de Robert, qui doit faire vivre l’entreprise.

Elle finira par la vendre en 1972 à la société J&A Mitchell après une vente historique de vins et spiritueux chez Christie’s (le plus grande à ce jour en Grande-Bretagne).





CADENHEAD déménage alors et s’installe finalement sur The Royal Mile, grande artère d’Edimbourg.





CREDIT : CADENHEAD


CREDIT PHOTO : CADENHEAD



Les chais se situent eux à Campbeltown et comptent des milliers de fûts de plus de 100 distilleries écossaises de whisky, mais également de rhum de nombreux pays et de cognac.


Cadenhead se revendique comme le plus vieil embouteilleur d’Ecosse et possède désormais plusieurs boutiques à travers l’Europe.

CREDIT PHOTO : CADENHEAD


Pour ce qui est des rhums embouteillés par la société écossaise, on trouve différents terroirs : Guyana, Trinidad, Long Pond, Fidji, Guadeloupe…

On trouve également différentes séries :









Cask Strenght Rum







CREDIT PHOTO : JUST WHISKY AUCTIONS











Green Label (réduit à 46%)












CREDIT PHOTO : BARREL AGED THOUGHTS






Classic Blended Rum




CREDIT PHOTO : CADENHEAD


Afin de démarrer en grande pompe cette série d’articles sur les rhums Demerara embouteillés Cadenhead, j’ai décidé de mettre face à face deux Port Mourant du millésime 1964.


CREDIT PHOTO : RUM AUCTIONEER


À noter qu’il existe également une version de 30 ans d’âge à 73,3%, ainsi qu’un autre 36 ans embouteillé lui à 70%



CADENHEAD PORT MOURANT 1964 32 ans 72,1%


CREDIT PHOTO : PIETRO CAPUTO


Il s’agit d’un rhum de mélasse de la distillerie UITVLUGT distillé par l’alambic Port Mourant, vieilli 32 ans, puis embouteillé brut de fût à 72,1%.





La robe est rubis.


Au nez, on trouve des notes de pruneau, de cerise cuite, de raisin sec, puis de cigare écrasé et de cuir associées à des notes de bois bien présentes et plutôt humides.

L’alcool n’est pas agressif, notamment avec de l’aération.

En bouche, on découvre une belle attaque accompagnée d’une superbe intégration de l’alcool.




Ce rhum est gourmand et collant avec des notes de pruneau, de réglisse, de mélasse, de date, de chutney de figue, puis de cuir tanné, de cape de cigare avant que n’apparaissent des notes de caramel brûlé sans trop d’amertume, ainsi que de bois humide.


Très belle longueur.


Fabuleux rhum à la hauteur de ce morceau d’histoire au vu du millésime : ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


Vous aussi laissez vos impressions et rédigez votre propre note de dégustation sur l'application RUMX ici.


CADENHEAD PORT MOURANT 1964 36 ans 69,3%


CREDIT PHOTO : RUM AUCTIONEER


Il s’agit d’un rhum de mélasse de la distillerie UITVLUGT distillé par l’alambic Port Mourant, vieilli 36 ans, puis embouteillé brut de fût à 69,3%.



La robe est rubis.

Au nez, on trouve des notes de cendre, de lanière de cuir, de figue sèche, de zan, de boîte à cigare, ainsi que de bois légèrement humide.


En bouche, on découvre une superbe attaque accompagnée là encore d’une très bonne intégration de l’alcool.

Ce rhum est lui aussi gourmand et collant avec des notes de raisin sec, de cerise confite, d’anis, de mélasse, de date gorgée de sucre, de pain d’épices, puis de tabac humide, de vieux cuir, de caramel chaud et de bois humide, là encore sans grande amertume.


Très belle longueur.


Un rum incroyable là encore, mais si je dois les départager, je dirais que celui-ci est peut être légèrement moins équilibré que le précédent : ⭐️⭐️⭐️⭐️



Vous aussi laissez vos impressions et rédigez votre propre note de dégustation sur l'application RUMX ici.





399 vues1 commentaire

1 Kommentar


jerome heyraud
jerome heyraud
14. Okt. 2023

Dégustation de rêve... Quand est-ce que tu m'invites dans ta cave pour y faire une dégustation ;)

Gefällt mir
bottom of page