• Olivier Scars

RHUM AGRICOLE EXTRA VIEUX DE LA PLANTATION DE LA MONTAGNE PELÉE 1975 CHANTAL COMTE

Mis à jour : 30 juin 2019



Mme Chantal Comte a sorti de tout temps des rhums qui m’ont épatés et transportés.

Des rhums agricoles embouteillés parfois à des degrés plus élevés que dans les gammes officielles de ces distilleries et avec dans tous les cas, des profils uniques.


À une époque où beaucoup se prétendent embouteilleur indépendant et où il suffit d’aller à Manchester ou à Amsterdam avec quelques connaissances et un carnet de chèque pour commercialiser « sa propre cuvée », cette grande dame du rhum à l’instar de Luca Gargano chez Velier (oui oui je me permets la comparaison), a été réellement précurseur et originale dans ses choix.

Choix qui se sont révélés extrêmement judicieux et pertinents à mon humble avis.


Autre point commun assez important avec notre ami italien, Chantal Comte à ma connaissance a toujours laissé vieillir ses cuvées sous climat tropical et n’a pas cédé à la facilité économique et logistique de les faire vieillir en Europe.

D’autant plus que, Bielle mise à part, rares sont ceux qui ont réussis à embouteiller des rhums issus de distilleries comme Depaz, Trois Rivières, La Favorite etc, surtout à l’époque.


Certains embouteilleurs indépendants marquent en gros sur leur étiquette le nom de la distillerie dont est issu le rhum qu’ils vendent et ce, malgré un vieillissement continental (en Europe) de celui-ci.

Cela m’a toujours posé un problème, car ces rhums, bons ou pas (chacun jugera selon ses goûts), ne représentent pas selon moi la distillerie dont ils sont issus. La différence de climat pour leur vieillissement change énormément leurs arômes.

Il ne s’agit pas là pour moi de dire qu’ils sont meilleurs ou moins bon (bien que j’ai vie entendu mon avis sur la question), mais simplement de dire qu’ils sont différents et que ces embouteilleurs ne devraient pas pouvoir marquer en gros à des fins marketing et donc pécuniaires le nom d’une distillerie dont la gamme officielle a vieilli sur place sous climat tropical et dont le goût est parfois radicalement différent.


Certes, des règles commerciales ne permettaient probablement pas à l’époque à Chantal Comte de mettre le nom de la distillerie en gros sur l’étiquette, puisque les fûts avaient été acheté en direct aux distilleries et non pas à un broker (un tiers) en Europe.

Cela dit, je reste persuadé que son souhait était également de mettre en avant le terroir plutôt que la distillerie et ce, de manière résolument sincère et bien loin de toute préoccupation marketing.


Je reviendrais plus tard dans d’autres articles sur d’autres rhums que Chantal Comte a embouteillé comme le Sainte-Luce 1980 Brut de fût (issu de chez Trois Rivières), le Lapalun 1952 (Petit Bourg) ou encore le Marie-Galante Brut de fût (issu de chez Bielle).

Des produits devenus rarissimes et dont les prix décollent, mais que les amateurs ont pu déguster pendant quelques années avant que la spéculation ne finissent inéluctablement par toucher.




Mon premier contact avec les rhums de Chantal Comte fût la fameuse série « Tour de l’Or » dont les rhums sont issus de différentes distilleries des Antilles françaises (Bielle, HSE, La Favorite et plus récemment La Mauny).

Ces rhums méritent à coup sûr des articles dédiés, mais je vais vous parler aujourd’hui du RHUM AGRICOLE EXTRA VIEUX DE LA PLANTATION DE LA MONTAGNE PELÉE 1975.


J’avais déjà dégusté le XO de la même distillerie embouteillé par Chantal Comte, mais je rêvais de pouvoir trouver et déguster les millésimes 1975 et 1976.

C’est à nouveau dans l’inépuisable carte de l’excellent LEBENSSTERN à Berlin que je réussi à trouver mon bonheur.


Alors que mon ami Jean-Paul séjournait dans la capitale allemande pour son travail, je décidai de l’y rejoindre pour découvrir ensemble pour la 1ère fois ce lieu mythique.

Je vous invite à vous reporter à mes articles concernant le FOURSQUARE 1998 et le TROIS RIVIÈRES 1953 pour plus de détails sur ce magnifique endroit.





La soirée commença par un verre de TROIS RIVIÈRES 1980 pour moi et un verre de TROIS RIVIÈRES 1986 pour Jean-Paul.

Une fois leur dégustation terminée, je pris un verre de RUM NATION DEMERARA 1975, tandis que Jean-Paul pris lui un verre de ce fameux Chantal Comte Plantation de la Montagne Pelée 1975.

Une véritable gifle aromatique dont le profil et la longueur nous marqua longtemps.










Le lendemain nous y retournâmes pour un verre de PORT MOURANT 1975 VELIER pour moi (décidément le thème de notre séjour) et de BLAIRMONT 1991 VELIER pour Jean-Paul.










Dès lors, je me suis mis à chercher cette bouteille de Chantal Comte pendant très longtemps sans n’en voir absolument jamais passer aucune sur internet ni chez les cavistes.


C’est finalement mon ami frontalier qui fit l’intermédiaire avec un grand collectionneur suisse et qui me permit d’en acheter une en même temps que le millésime 1976 et la fameuse SAINTE-LUCE 1980 Brut de fût.


Depuis, cette bouteille refait régulièrement surface sur EBay et sur les pages Facebook de vente de bouteilles de rhum.

J’avais déjà constaté ce phénomène avec les bouteilles de UF30E de VELIER (cf mon article sur ce blog) qui étaient introuvables pendant longtemps, puis quasiment devenues « faciles » à trouver.


Mon conseil donc : ne jamais se décourager, être patient et se préparer à l’inflation une fois les bouteilles de nouveau disponible sur le marché secondaire, car les spéculateurs attendront parfois longtemps avant de se décider à vendre une bouteille dans le but de gagner le plus d’argent possible.

Et une fois qu’un vendeur se lance, la majorité des spéculateurs suivent pour ne pas rater le coche.




Ce rhum agricole de 1975 a été produit par la distillerie martiniquaise Depaz, puis vieilli sur place et embouteillé à 45%.


La couleur est ambrée foncée avec des reflets acajous.


Le nez se porte sur un boisé précieux avec des notes d’épices (cannelle, clou de girofle) et de fruits (banane, mangue).


En bouche, on retrouve ce magnifique boisé cher aux vieux Depaz avec une attaque maitrisée.


S’en suit des notes de fruits plus discrètes pour un final sur les épices (muscade notamment).


Très belle longueur.


Sans aucun doute un de mes 2 embouteillages préférés par Chantal Comte. Un vieux rhum agricole martiniquais avec la trame Depaz mais pas que, et avec une parfaite maitrise du sujet de bout en bout.

451 vues

- Mabel : http://www.mabelparis.com
- Oh My Spirit : https://www.ohmyspirit.com
- Rum The World : http://www.rumtheworld.com
- Durhum : http://durhum.com
- Rhums de l homme à la poussette : https://lesrhumsdelhommealapoussette.com
- Blog à Roger : http://leblogaroger.eu