• Olivier Scars

SAINT JAMES 2001 : VELIER 50,3% / ÉPHÉMÈRE LOT 1 55,2% / V&B 57,6%

Dernière mise à jour : 19 août



Un phénomène pas si récent est en train de s’étendre chez les plus gros producteurs de rhum agricole : celui de produire des cuvées plus ciblées pour les rhum geek que nous sommes.


Attention, je ne parle pas de cuvées rendues prestigieuses par leur carafe qui valent parfois plus chères que le rhum qu’elles contiennent et dont les profils aromatiques aussi bon soit ils, ont tout de même comme cahier des charges d’être relativement consensuel afin de plaire au plus grand nombre et d’offrir la meilleure image possible à la marque.


Je parle pour ma part de cuvées spéciales par rapport à la gamme traditionnelle, relevant parfois même de l’expérimentation : fût particulier, brut de fût, single cask, très long vieillissement…

CREDIT PHOTO : RUMPORTER

Bien que Saint James ait été l’une des premières grosses distilleries de rhum agricole à le faire (single casks), Dillon, Depaz et Bologne, pour ne citer qu’elles, ont adopté cette tendance très réjouissante qui prouve l’intérêt que ces marques portent aux amateurs les plus pointus.


Cela peut paraître banal tant de nombreuses distillerie le font déjà naturellement, mais il faut comprendre que cela n’est nullement nécessaire pour ces très gros producteurs.

CREDIT PHOTO : RHUM ATTITUDE


En effet, ces cuvées représentent beaucoup de travail supplémentaire puisqu’elles se situent en dehors de la gamme classique (bouteille et étiquette spéciale, attention particulière, communication spécifique…) et que cela ne rapporte finalement pas beaucoup d’argent puisque les volumes sont très limités.


Ce qui est d’autant plus réjouissant, c’est que ce genre de cuvées habituellement vendues à des embouteilleurs indépendants ou sélectionnés par des professionnels du secteur (salon, cavistes etc…) sont maintenant produites, promotionnées et mise en avant à 100% par les marques elles-mêmes.


CREDIT PHOTO : RHUM ATTITUDE


On pourrait penser qu’il s’agit d’une arme marketing et que les prix seraient élevés, mais chacune de ces distilleries a fait le choix de suivre sa gamme de prix habituelle, rendant extrêmement abordables et accessibles des cuvées exceptionnelles au sens littéral du terme comme celles dont nous allons parler dans cet article.

Je ne peux donc que tirer un grand coup de chapeau à ces marques pour ces superbes initiatives et les encourager à poursuivre dans cette voie.


CREDIT PHOTO : WHISKY MAG


La dégustation comparative du jour se compose de 3 rhums martiniquais de chez SAINT JAMES du millésime 2001 : « Éphémère #1 » en embouteillage officiel, un pour l’italien Velier et un pour le français V&B.

SAINT JAMES 2001 VELIER 18 ans 50,3%


CREDIT PHOTO : RUM ACUTIONEER






Il s’agit donc d’un rhum agricole AOC Martinique de la distillerie Saint James du millésime 2001.





CREDIT PHOTO : EBAY



Mise en fût le 17/09/2001, il a vieilli 18 ans en fût américain sur place sans ouillage avant d’être sélectionné par l’embouteilleur indépendant italien Velier, puis embouteillé brut de fût à 50,3% le 26/11/2019 en 1137 exemplaires.




La robe est acajou avec des reflets rubis.


On découvre un très beau nez avec des notes de bois patiné et vernis, de rancio, de fruits à coque torréfiés (amande), d’épices douces (vanille) et de date.


En bouche, l’attaque est très agréable, portée sur des notes de figue séchée, d’amandes effilées, de noix, de crème à la vanille, ainsi que de bois noble.


Très belle longueur.


Très beau profil dans lequel le bois ne prend pas le dessus et apporte une très belle structure :

Vous aussi laissez vos impressions et rédigez votre propre note de dégustation sur l'application RUMX ici.

SAINT JAMES ÉPHÉMÈRE LOT 1 19 ans 55,2%










Il s’agit donc d’un rhum agricole AOC Martinique de la distillerie Saint James du millésime 2001.








Mise en fût le 29/11/2001, il a vieilli 19 ans en fût américain de 190 litres sur place sans ouillage avant d’être dépoté le 13/04/2021, puis embouteillé brut de fût à 55,2% en 3500 exemplaires.


La robe est acajou.


Le nez est superbe et gourmand sur des notes de moka, de fruits exotiques (mangue), de caramel au lait, puis de rancio, de bois noble, de liqueur de noix, d’abricot sec et de cannelle.


En bouche, l’attaque est plus marquée, donnant un peu plus d’amplitude aux arômes.

C’est gourmand sur des notes de fruits tropicaux (banane), de spéculos, de noix de cajou, de crème caramel, de moka avant que n’apparaissent des notes de tabac et de bois noble très bien fondues avec le reste des arômes.


Très belle longueur.

Même si le côté patiné très élégant de la version Velier me manque un peu ici, j’adore la gourmandise de ce profil et l’intégration du bois :

Vous aussi laissez vos impressions et rédigez votre propre note de dégustation sur l'application RUMX ici.

SAINT JAMES V&B 19 ans 57,6%


CREDIT PHOTO : RUM AUCTIONEER









Il s’agit donc d’un rhum agricole AOC Martinique de la distillerie Saint James du millésime 2001.






CREDIT PHOTO : EBAY



Mise en fût le 29/11/2001, il a vieilli 19 ans en fût américain de 200 litres sur place sans ouillage avant d’être sélectionné par et pour les 20 ans de la chaîne de caves françaises V&B, puis dépoté le 13/04/2021 et embouteillé brut de fût à 57,6% en 1060 exemplaires en Juillet 2021.


La robe est acajou sombre.


Au nez, on retrouve des notes de bois patiné très élégante de manière même plus intense que pour la version Velier, puis des notes de caramel à la vanille, de compote de poire, mais aussi de poivre gris, de muscade, de cap de cigare et d’amande amère.

En bouche, on découvre une attaque encore un peu plus incisive que la version précédente, portée sur des notes de cappuccino, de noisettes torréfiées, puis de tabac et de bois associées à des notes plus amères portées sur la fève de cacao.


Très belle longueur.

Ce rhum possède le nez que j’ai préféré parmi les trois profils, mais une amertume et une astringence en bouche apportées par le bois (et le degré plus élevé ?) me plaisent un peu moins que ce que proposent les deux autres versions :

Vous aussi laissez vos impressions et rédigez votre propre note de dégustation sur l'application RUMX ici.




En conclusion, voici mon classement par ordre de préférence :


L’Éphémère Lot 1 pour la gourmandise et l’intégration du bois,


La version Velier pour l’équilibre, l’élégance et le degré,


La version V&B pour le nez.


808 vues0 commentaire