• Olivier Scars

TROIS RIVIÈRES 2 DAYS : JOUR 1 - 1953 / 1964 / 1969 / 1970 / 1974 / 1975 / 1976

Mis à jour : janv. 12



Toujours dans le but de comparer les millésimes ou cuvées de certaines distilleries, j’ai longtemps eu envie de le faire avec la distillerie martiniquaise TROIS RIVIÈRES.


Cette dernière produit du rhum agricole en cuvées et en millésimes allant de 1953 (j’y ai d’ailleurs consacré un article entier sur ce blog) à nos jours (2009 pour le dernier sorti et en vente uniquement sur place pour le moment).


Il existe de nombreuses variantes intra-millésimes que ce soit au niveau de l’étiquette, du format de bouteille ou même du degré d’embouteillage.


Je me suis intéressé pour ma part à réunir un sample ou bouteille de chaque année millésimée de la série « vintage », à savoir de 1953 à 1991.


Cela représente au total 14 millésimes : 1953, 1964, 1969, 1970, 1974, 1975, 1976, 1977, 1979, 1980, 1982, 1986, 1989 et 1991.


J’ai déjà détaillé dans mon article dédié comment je me suis procuré le millésime 1953.


Pour ce qui est du millésime 1976, c’est également à mon ami pharmacien spécialiste en rhum agricole que je la dois.

Ce dernier m’avait rencardé sur une bouteille vendue par un particulier dans le Sud-Ouest, région dans laquelle je me rends chaque été pour des tournées de concerts que je donne.


Pour ce qui est des samples des millésimes 1964, 1969, 1970, 1974 et 1975, je les dois à différents splits réalisés par mon ami du 94.




TROIS RIVIÈRES 1953 45%


Ce rhum possède une robe vieux cuivre.


Le nez est riche avec des notes de fruits rouges confits, un beau boisé patiné, quelques notes grillées presque caramélisées et légèrement vanillées.


La bouche est d’une grande finesse sur ce boisé sublime et patiné, puis des arômes intenses apparaissent rapidement avec du fruit confit et des épices (vanille, cannelle).


Belle longueur.


Un magnifique rhum dans la tradition Trois Rivières avec la classe des rhums agricoles de cette époque : ⭐️⭐️⭐️⭐️ (note revalorisée par rapport à mon article dédié à ce millésime)



TROIS RIVIÈRES 1964 40%


La robe est cuivrée.


Le nez est un peu plus discret que celui du 1953.

On est sur des notes de compote de pommes et de mangue, d’épices (clous de girofle) mêlées à un boisé plus discret que sur le nez du 1953.


En bouche, c’est très fin, peut être un peu trop réduit à mon goût, mais les arômes et la patte des vieux Trois Rivières sont bel et bien présents.

On retrouve des notes de pomme verte, de clou de girofle et de noix.


Longueur correcte. 


Un rhum un peu plus discret qui aurait mérité à mon humble avis d’être embouteillé à 45% : ⭐️⭐️ (sur un one shoot, il aurait peut être accroché les 3 étoiles)



TROIS RIVIÈRES 1969 45%


La robe est cuivrée comme celle du 1969, mais un peu plus brillante.


Au nez, c’est plus intense que celui du 1964, mais moins que celui du 1953.

On est sur des notes de fruits jaunes bien mûrs, de la cannelle et de la noisette.


En bouche, c’est plus affirmé que la bouche du 1953.

On retrouve un très joli boisé avec des notes légèrement empyreumatiques, de la nectarine, de la vanille et de la noisette torréfiées.


Très belle longueur.


Un très grand Trois Rivières, un nez légèrement en deçà du 1953, mais une bouche qui a ma préférence : ⭐️⭐️⭐️⭐️



TROIS RIVIÈRES 1970 45%


La robe est vieux cuivre.


Au nez, on est sur un boisé plus patiné que sur le 1964 avec des notes de compote de pêche vanillée associées à des fruits secs.


En bouche, on retrouve des notes de noix de cajou, de pêche jaune et de muscade, le tout soutenu par un boisé qui n’écrase pas le reste.


Longueur correcte.


Un Trois Rivières équilibré : ⭐️⭐️⭐️



TROIS RIVIÈRES 1974 45%


La robe est cuivrée.


Au nez, on retrouve des notes de fruits exotiques (mangue, goyave), des épices chaudes et un peu d’amande.


En bouche, on trouve un boisé légèrement amer associé aux notes d’amande (amère en l’occurrence) avec du toffee, puis la mangue qui arrive en fin de bouche.


Belle longueur.


Un profil différent par rapport aux autres millésimes Trois Rivières précédemment dégustés, entre légère amertume et toffee : ⭐️⭐️⭐️



TROIS RIVIÈRES 1975 45%


La robe est cuivrée, un peu plus usée que celle du 1974.


Au nez, on retrouve le côté gourmand et confit du 1953 en moins intense avec un boisé patiné et des fruits à coque toastés.


En bouche, c’est subtile et gourmand.

On retrouve des notes de moka, de toffee, de la noix de coco toastée et de la banane mûre caramélisée.


Très belle longueur.


Un superbe Trois Rivières tout en gourmandise : ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️



TROIS RIVIÈRES 1976 45%


La couleur est dorée avec des reflets cuivrés.


Au nez, c’est plus vif que les précédents, sur la pomme verte et le vernis associés à des notes de miel de fleurs, de noix de cajou et à un boisé plus discret.


En bouche, c’est équilibré, sur des notes miellées, de la noix de cajou toastée et du toffee.

On ressent moins le côté vif et légèrement acide que l’on avait au nez.


Belle longueur.


Un Trois Rivières équilibré en bouche malgré ce que le nez laissait supposer : ⭐️⭐️⭐️




- Mabel : http://www.mabelparis.com
- Oh My Spirit : https://www.ohmyspirit.com
- Rum The World : http://www.rumtheworld.com
- Durhum : http://durhum.com
- Rhums de l homme à la poussette : https://lesrhumsdelhommealapoussette.com
- Blog à Roger : http://leblogaroger.eu