• Olivier Scars

VELIER UFE30 1985 60,7% 27 ans

Mis à jour : 30 juin 2019



Rhum du Guyana embouteillé par Velier à 60,7% après 27 ans de vieillissement tropical. 814 bouteilles résultant de l’assemblage de 3 fûts issus de la distillation de la parcelle F30E par l’alambic Uitvlugt.

Cette bouteille représente une de mes 1ères quêtes.

À l époque, il était « courant » de la croiser dans quelques bonnes caves notamment parisiennes avec un prix de sortie 10 fois moins cher que son prix actuel.

À cette période de ma vie, mon palais ne tolérait que les ron de tradition hispanique très gourmands et c est lors d une rencontre avec un autre passionné rouennais que je fis la découverte de ce monstre (le rhum, pas mon ami lol) Étant de 1985 comme moi, il avait flashé sur cette bouteille dont le degré me faisait frémir et la dégustation fût à la hauteur de mes attentes. Une puissance et une longueur sans fin pour un rhum d’une concentration et d une intensité folle. Quand je repense qu’à cette époque je ramenais en dégustation du Diplomatico Ambassador et du Centenario 30 ans alors que cet ami apportait l’UF30E 1985, je me dis qu’il a fait preuve d’énormément de générosité et de tolérance à mon égard !


Je me suis donc lancé à la recherche de cette pépite, mais à l’époque personne n’en vendait, car les gens qui la possédait avaient compris qu’elle prendrait encore plus de valeur en patientant (oui oui c’est ce qu’on appelle la spéculation). Il est dorénavant aisé d’en trouver, mais les sommes demandées sont délirantes.




Mes recherches m’avaient conduit dans des bars spécialisés, j’en buvais donc à chaque fois et je tentais de racheter la bouteille ouverte, mais sans succès. Je pense notamment à l’Excale à Toulouse, mais les principes du patron l’avait poussé à refuser mon offre, ce que je trouve d’ailleurs très bien avec le recul puisque cela aura permis au plus grand nombre de pouvoir goûter ce rhum dans son établissement.

Il y a eu également le Gamin à Paris où le patron m’a sympathiquement proposé de mettre mon nom sur un post it au dos de la bouteille avec mon numéro de portable pour me l’offrir une fois vide. Je m’étais donc imaginé revenir le plus souvent possib pour acheter les centilitres 4 par 4, puis les mettre dans des samples pour les retransvaser dans la bouteille vide une fois qu’elle me serait offerte.


J’avais connaissance qu’un ami en avait trouvé à sa sortie une chez son caviste familial de province. Après plusieurs mois passé à insister, il accepta finalement de nous la vendre à Jean-Paul et à moi, à condition de lui en laisser 20cl, chose que nous avons bien entendu acceptée. Nous l’avons ouverte tous les 3 et nous avons passé une superbe soirée durant laquelle l’amitié fût une fois de plus au dessus de tout le reste.


Ce rhum présente une belle couleur acajou foncé avec des reflets cuivrés.

Le nez est un concentré d’arômes, sur le bois et les épices.

L’attaque de la bouche est puissante, lourde et intense. Un délice avec des arômes d’épices qui se précisent (muscade, gingembre), des fruits mûrs et bien entendu le bois, mais tout en conservant un bel équilibre.

La longueur semble infinie.

Un rhum magnifique, modèle de concentration d’arômes et d’équilibre : ⭐️⭐️⭐️⭐️

551 vues

- Mabel : http://www.mabelparis.com
- Oh My Spirit : https://www.ohmyspirit.com
- Rum The World : http://www.rumtheworld.com
- Durhum : http://durhum.com
- Rhums de l homme à la poussette : https://lesrhumsdelhommealapoussette.com
- Blog à Roger : http://leblogaroger.eu