• Olivier Scars

VELIER MAGNUM SERIE #1 : SAINT JAMES 15 ans / MOUNT GAY 14 ans / FOURSQUARE 16 ans / HAMPDEN 5 ans


CREDIT PHOTO : ANDREA CAMPOSEO


Parmi les très nombreuses nouveautés présentées par l’embouteilleur indépendant italien VELIER lors du Whisky Live Paris 2021, la MAGNUM SERIE #1 fit partie des plus commentées par les amateurs.


Luca Gargano (patron de Velier) ayant parmi ses nombreuses passions la photographie qu’il met d’ailleurs en avant depuis très longtemps sur certaines de ses cuvées (Caroni notamment) et même dans un très beau livre regroupant de très nombreuses photos qu'il a lui même prises lors de ses multiples voyages en Afrique (Africa - Where life is still legal).


Il me confia d'ailleurs qu’il fût lui-même surpris de ne pas avoir pensé plus tôt à faire une série de cuvées au format magnum ayant pour étiquettes des photographies issues de la célèbre agence new-yorkaise Magnum Photos.


CREDIT PHOTO : GIGI LAPOLLA


Magnum Photos regroupe quelques-uns des plus grands photographes et photojournalistes du monde et possède des bureaux à New-York, Londres, Paris et Tokyo.


Lors de sa création à New-York en 1947, l’objectif de Robert Capa, Henri Cartier-Bresson et leurs amis étaient de permettre aux photographes de conserver leurs droits, ainsi qu’un contrôle total de l’utilisation de leurs photos.

En effet, auparavant une agence photographique qui achetait une photographie devenait propriétaire exclusif des droits de celle-ci et pouvait l’utiliser sans avoir besoin de l’accord préalable du photographe.


CREDIT PHOTO : SIMON AVERSA


Parmi les collaborateurs de cette agence figure ELLIOT ERWITT.


Cet immense photographe américain né en 1928 de parents russes est célèbre pour son utilisation élégante du noir et blanc, son humour satirique à travers ses clichés et pour une sensibilité humaniste qui lui valut d'être nommé président de l'agence à la fin des années 1960.


Ce sont 4 de ses photographies qui illustrent cette première série Magnum composée de 4 rhums que Velier a sélectionné.

4 cuvées issues de 4 distilleries différentes, embouteillées en 70cl et bien entendu au format magnum (150cl).

CREDIT PHOTO : RUM AUCTIONEER




SAINT JAMES 15 ans 45%


CREDIT PHOTO : VELIER


Il s’agit d’un rhum agricole (pur jus de canne) de la distillerie martiniquaise Saint James distillé en colonne créole.

Ce rhum de 15 ans d’âge ayant vieilli sous climat tropical est un assemblage des millésimes 2004 et 2006 qui a ensuite été embouteillé à 45% en 600 exemplaires.



À noter que c’est la 1ère fois que Saint James accepte que son rhum soit embouteillé par un indépendant dans une autre bouteille que leur célèbre carafe.


La photographie sur l'étiquette date de 2005 et représente une scène du mariage d'un ami d'Erwitt à Rome.


La robe est cuivrée tirant vers l’acajou.


Au nez, on découvre des notes gourmandes de fruits jaunes (pêche), de fruits à coque torréfiés (noisettes), d’abricot sec, de vernis, puis des notes boisées très spécifiques de chez Saint James.


En bouche, l’attaque est très agréable, portée sur les fruits jaunes là encore (pêche, abricot), le moka, le sucre brun, les épices chaudes (muscade), puis des notes de pâte d’amande et d’un bois noble qui ne prend pas le dessus.


Très belle longueur.



Un Saint James à la fois facile à apprécier et complet : ⭐️⭐️⭐️⭐️



Vous aussi laissez vos impressions et rédigez votre propre note de dégustation sur l'application RumX ici.




MOUNT GAY 14 ans 60%


CREDIT PHOTO : VELIER

Il s’agit d’un rhum de mélasse de la distillerie de la Barbade Mount Gay distillé en 2007 par triple distillation en alambic à double retort.


Ce rhum de 14 ans d’âge ayant vieilli en fût de chêne américain sous climat tropical fait parti du stock acheté à Franck Ward qu’il avait accumulé avant la vente de la distillerie.


Il a été embouteillé à 60% en 600 exemplaires.


La photographie d'Erwitt date de 1999 et représente la station balnéaire californienne de Pacific Palisades.


La robe est cuivrée.


Le nez apparaît tout d’abord discret malgré le degré affiché.

Après ouverture, on découvre un nez riche et intense développant des notes de caramel, de coco brulé, puis de colle à bois, de noix de cajou et de cannelle, ainsi que des notes boisées bien fondues avec le reste des arômes.


L’attaque est intense, portée sur le caramel brûlé, les hydrocarbures, l’eucalyptus, mais également acidulée sur la pomme verte, puis apparaît une certaine astringence sur la fève de cacao, l’amande amère et des notes boisées.


Belle longueur.



Pas un profil que j’apprécie particulièrement : ⭐️⭐️



Vous aussi laissez vos impressions et rédigez votre propre note de dégustation sur l'application RumX ici.



FOURSQUARE 16 ans 61%


CREDIT PHOTO : VELIER

Il s’agit d’un rhum de mélasse de la distillerie de la Barbade Foursquare distillé en alambic en 2005.

Ce rhum de 16 ans d’âge ayant vieilli sous climat tropical en fûts ex-bourbon et ex-sherry a été embouteillé à 61% en 600 exemplaires.



La photographie d’Erwitt date de 1970 et représente le parc commémoratif de la paix d'Hiroshima.


La robe est cuivrée tirant vers l’acajou.


Au nez, il lui faut un peu d’ouverture pour pouvoir révéler son plein potentiel.

On découvre des notes gourmandes de coco grillé, de vanille, de caramel au chocolat, de noix de macadamia toastée, puis d’épices (curcuma) et quelques notes mentholées, le tout soutenu par un bois solide, mais pas oppressant.


En bouche, on a une belle attaque bien maîtrisée malgré le degré affiché.

On découvre des notes gourmandes de confiture de coco, de brioche toastée, de café à la vanille, de caramel mou, de chocolat noir, puis des notes épicées (muscade) et ce bois réconfortant.


Très belle longueur.



Un excellent Foursquare d’un très bel âge, fruit d’un bel assemblage entre les fûts ex bourbon et ex sherry : ⭐️⭐️⭐️⭐️



Vous aussi laissez vos impressions et rédigez votre propre note de dégustation sur l'application RumX ici.


HAMPDEN 5 ans 60%


CREDIT PHOTO : VELIER

Il s’agit d’un rhum de mélasse de la distillerie jamaïquaine Hampden distillé en alambic en 2016.

Ce rhum de 5 ans d’âge ayant vieilli sous climat tropical en fût ex-bourbon porte le mark HLCF et a été embouteillé à 61% en 600 exemplaires.


La photographie d’Erwitt date de 1954 et représente Coney Island à New York.


La robe est or.


Au nez, on est sur un profil HLCF gourmand porté sur des notes de fruits tropicaux très mûrs (mangue), pas du tout agressif, légèrement acidulé (ananas, citron), puis des notes de solvant et de tapenade d’olive verte.


En bouche, l’alcool est très bien intégré.

On trouve des notes de confiture de mangue, puis de saumure de câpre, d’épices (gingembre), puis les notes acidulées apparaissent (ananas, citron vert).


Belle longueur.



Un joli HLCF qui tient toutes ses promesses et dont l’âge laisse les fruits dominés sur le bois : ⭐️⭐️⭐️



Vous aussi laissez vos impressions et rédigez votre propre note de dégustation sur l'application RumX ici.

619 vues0 commentaire