• Olivier Scars

VELIER SKELDON 1978 60,4% 27 ans

Mis à jour : 17 juin 2018


Autre Demerara mythique de chez Velier, ce rhum de Guyana est âgé de 27 ans et embouteillé à 60,4%.

En plus des 4 fûts de 1973, l’histoire raconte que Luca Gargano aurait trouvé chez DDL 3 fûts laissé de côté avec l’inscription « Skeldon » et l’année 1978.

Après les avoir assemblé, puis gouté, il décide de les embouteiller. Il regoûte alors le produit final et s’aperçoit qu’il ne retrouve pas l’assemblage qu’il avait réalisé ! Il se renseigne et apprend qu’un fût de Skeldon 1973 avait été blendé avec ceux de 1978 !

J ai pu constater l’authenticité de cette histoire le jour où j ai eu l’immense chance de goûter un sample de l’assemblage original de Skeldon 1978 (non blendé au 1973 donc) grâce à « la crème de l’Italie » et mon meilleur ami italien et dont je parlerai dans un prochain article.


Pour revenir à ce Skeldon 1978 embouteillé, cette magnifique bouteille a été splittée plusieurs fois par différents amis, j’ai donc pu le goûter à plusieurs reprises avant de me convaincre de la trouver.

Dispo de temps en temps sur EBay et Whisky Auction à des prix déraisonnables, c est grâce à mon meilleur ami italien que j’ai pu acquérir cette bouteille en même temps que le Skeldon 1973 dont je raconte l’aventure dans un précédent article déjà publié.

Avant que cette proposition ne me soit faite, je m étais lancé à la recherche de ce Skeldon 1978 en me disant que je le trouverai peut être dans une petite enoteca perdue au fin fond de la campagne italienne.


Pour sélectionner les enoteca que j’allais visiter, je me suis intéressé à la qualité des autres spiritueux et vins vendus. Une fois ma liste faite, j’ai cherché des photos de ces enoteca sur Google et sur Facebook. Lorsque je trouvais des photos avec des produits Velier, j’écrivais un mail en italien aux gérants (merci Google Translate) pour savoir ce qu’ils possédaient comme Rhum Velier.

Les photos n’étant pas toute récentes, j’ai eu la fausse joie de découvrir un Skeldon 1973 en arrière plan d’une photo prise dans une pizzeria !

Une couleur sombre sur l’acajou très foncé, assez similaire au 1973. Très gras et concentré lui aussi.

Au nez, on a un mélange très concentré d’arôme qui nécessite une longue ouverture. Du cuir, de la mélasse, le tout associé à des notes empyreumatiques.









En bouche, c est très dense et puissant, ça tapisse littéralement toute la cavité buccale. On retrouve les notes empyreumatiques avec en plus du café, du cuir, de la feuille de tabac, le tout avec une amertume et de l’astringence en fin de bouche.

La longueur semble sans fin et le verre embaume la pièce.

Un rhum mythique dont la dégustation a tout d’un privilège. J’ai toutefois une légère préférence pour le Skeldon 1973 que je trouve un peu moins astringent en fin de bouche, mais c’est uniquement pour élire un vainqueur dans un combat que personne n’impose : ⭐️ ⭐️ ⭐️ ⭐️

0 vue

- Mabel : http://www.mabelparis.com
- Oh My Spirit : https://www.ohmyspirit.com
- Rum The World : http://www.rumtheworld.com
- Durhum : http://durhum.com
- Rhums de l homme à la poussette : https://lesrhumsdelhommealapoussette.com
- Blog à Roger : http://leblogaroger.eu