• Olivier Scars

VISITE DE DISTILLERIE DE COGNAC : RAGNAUD SABOURIN



Alors que je quittais la distillerie de cognac Paul Giraud, je fis une halte dans un petit restaurant / épicerie non loin de là afin d’y déjeuner.


Contre toute attende, j’eus le plaisir d’y croiser Christophe Fillioux dont je vous parle dans mon article concernant ses délicieux cognacs.



Après cette halte roborative, j’ai pris la route en direction d’Ambleville pour y visiter la distillerie RAGNAUD SABOURIN.


Pénétrant sur le domaine et cherchant la personne que j’avais eu au téléphone, je croisai Mme Ragnaud Sabourin, une charmante octogénaire qui était en train de prendre son café sur sa terrasse en profitant du soleil.


Après l’avoir salué, celle-ci put me renseigner et je rencontrai alors mon hôte, ainsi que le maître de chai qui allait mener la visite et la dégustation.




L’histoire de cette maison de cognac débute en 1850 et a vu 4 générations se succéder à sa tête jusqu’à aujourd’hui.

Le vignoble est constitué de 33 hectares comprenant 90% du cépage Ugni Blanc et 10% de Folle Blanche.






Le pressage des grappes est réalisé à l’aide d’un pressoir pneumatique.








La fermentation a lieu dans des cuves en inox grâce à levures exogènes auxquelles est ajouté de l’azote afin refroidir le vin qui a tendance à atteindre des températures trop élevées du fait du réchauffement climatique.





La distillation se déroule grâce à 3 alambics à repasse de 18, 22 et 25 hectolitres.


La réduction se fait quant à elle grâce à de l’eau déminéralisée.









Les 4 chais du domaine sont des chais humides qui contiennent des fûts de chêne répartis en 2/5 de vieux fûts, 2/5 de fûts roux et 1/5 de fûts neufs, ainsi que des foudres de chêne.









La gamme des cognacs RAGNAUD SABOURIN est superbe et celle-ci sublime chaque cuvée grâce à des comptes d’âge allant bien au delà des minium requis.



Ainsi, on trouve un VS de 4 ans, un VSOP de 10, une Réserve Spéciale de 20 ans et un XO de 25 ans.






On trouve ensuite la cuvée la plus emblématique de Ragnaud Sabourin, la Fontvielle Numéro 35 qui est mon coup de cœur et qui est âgé de 35 ans,


ainsi que la cuvée Florilège qui a 45 ans et est non réduit.








Vient ensuite le bijou du domaine : le Paradis.

Il s’agit d’un assemblage de 90% d’eaux-de-vie du début du XXème siècle et de 10% de l’époque pré phylloxera incluant 8 cépages différents (Ugni Blanc, Colombard, Folle Blanche, Jurançon, Blanc Rame, Bouilleux, Balzac Blanc et Chalosse).


Pour avoir eu le plaisir de le déguster, c’est d’une finesse et d’une justesse rare.





Enfin, 3 millésimes viennent finir de compléter cette magnifique gamme : 1989, 1990 et 1992.




- Mabel : http://www.mabelparis.com
- Oh My Spirit : https://www.ohmyspirit.com
- Rum The World : http://www.rumtheworld.com
- Durhum : http://durhum.com
- Rhums de l homme à la poussette : https://lesrhumsdelhommealapoussette.com
- Blog à Roger : http://leblogaroger.eu