• Olivier Scars

VISITE DE DISTILLERIE DE RHUM : HABITATION BEAUSÉJOUR



Cette dernière visite de mon séjour en Martinique était l’une de celle qui attisait ma curiosité puisque non seulement je ne l’avais jamais réalisé, mais je n’avais même jamais eu l’occasion de déguster un seul de leurs rhums.


Grâce au magazine Rumporter et au Blog À Roger, j’avais toutefois pu lire un dossier parlant de l’HABITATION BEAUSÉJOUR.


J’avais ensuite suivi avec grand intérêt la masterclass qu’avait donné Arthur de Lucy de Fossarieu en live Facebook sur la Confrérie Du Rhum.



L’Habitation se situe à Grand’Rivière, dernier bourg à l’extrême nord de la Martinique, là où la route s’arrête.


Séjournant à Basse-Pointe avec Benoit Bail (fondateur de la Confrérie Du Rhum et ambassadeur Depaz) , nous ne mimes que peu de temps pour arriver sur place.

C’est Karl Agostini (distillateur et maître de chai) qui nous reçut et commença la visite par le récit de l’histoire de cette distillerie.



La création de l’Habitation remonte de 1671, différents propriétaires l’ayant occupé depuis.


Selon diverses archives, la sucrerie « Beau-Séjour » devient une distillerie sous l’impulsion des frères Aries (notamment Charles) vers 1883.


Quelques années plus tard en 1898, le célèbre Sénateur Amédée Knight achète la distillerie et la développe.


Il crée la marque H.B.S (Habitation Beauséjour).



En 1928, soit une dizaine d’années après la mort du sénateur, sa fille vend l’ensemble Habitation et distillerie à Louis de Lucy de Fossarieu.


Ce dernier produit alors un rhum qui sera médaillé d’or à Paris en 1931.


Malheureusement, la crise du marché de la canne à sucre met fin à ce succès et l’Habitation s’oriente alors vers la production de la banane.



C’est suite à un coup du sort des années plus tard que la culture de la banane est finalement abandonnée et celle de la canne à sucre reprise en 2007.


La distillerie ayant été utilisé pour le traitement de la banane, elle subit alors de nombreuses modifications, ainsi qu’un grand travail de rénovation.


En 2019, Jean-Louis et son fils Arthur de Lucy de Fossarieu décide de renouer avec leur héritage et réouvre la distillerie.


CREDIT PHOTO : HABITATION BEAUSEJOUR


Les plantations de canne à sucre de l’Habitation s’étendent sur 70 hectares et sont constituées à 70% de cannes bleues, les 30% restant étant constitués de cannes rouges et de cannes noires.


À noter que la délimitation en parcelles mono variétales est en cours.





La récolte est effectuée manuellement.


La canne arrive par tracteur et est pressée manuellement en une passe grâce à un moulin.











Elle est ensuite filtrée avant la fermentation.








CREDIT PHOTO : HABITATION BEAUSEJOUR


La fermentation a lieu dans trois cuves inox durant entre 24h et 72h grâce à des levures exogènes, ainsi qu’un ajout d’eau.






La distillation a lieu en une passe grâce a un alambic à colonne 9 plateaux baptisé « L’Isabelle ».


Le distillat obtenu coule entre 70 et 72%.


La réduction se fait grâce à de l’eau de source durant 4 mois avec brassage et repos.













La production est transférée à 50% dans des cuves inox pour la création des futures cuvées de rhums blancs et à 50% transférée dans des fûts de chêne pour mis en vieillissement.












L’Habitation contient actuellement un chai de vieillissement, un second est en cours de construction.


La futaille est actuellement constituée de 27 fûts comprenant des fûts de chêne américain et de chêne français, de fûts ex bourbon et ex cognac, des fûts de chêne neufs, des fûts ex Sauternes et ex Bourgogne.






CREDIT PHOTO : HABITATION BEAUSEJOUR


La gamme des rhums H.B.S est actuellement composée par quatre cuvées de rhums blancs :








Cuvée 2020 55% : rhum blanc millésimé, représentatif du savoir-faire de la distillerie.










CREDIT PHOTO : HABITATION BEAUSEJOUR








Cuvée du Sénateur 55% : rhum blanc, le tout premier produit en 400 bouteilles pour fêter la réouverture de la distillerie.






CREDIT PHOTO : HABITATION BEAUSEJOUR






Cuvée La Dame Jeanne 55% : rhum blanc « Cuvée Du Sénateur » mis en Dame Jeanne de 85 litres pour la phase de réduction, repos et brassage.

Édition limitée à 120 bouteilles.





CREDIT PHOTO : HABITATION BEAUSEJOUR










Sélection Variétale 55% : rhum blanc produit à partir de cannes bleues de la parcelle « Charmiette ».












CREDIT PHOTO : HABITATION BEAUSEJOUR



Chanceux que nous sommes, nous pûmes déguster le distillât brut tout juste sorti de l'alambic.






Pour rejoindre le chai de vieillissement, Karl nous fit passer par l’espace d’accueil et de dégustation où l’on peut découvrir toute l’histoire de l’Habitation et de la distillerie grâce à différents panneaux accrochés aux murs de cette pièce ouverte.






Karl nous fit ensuite l’honneur de nous faire déguster ses rhums en cours de vieillissement et je dois dire que je trouve cela très prometteur.


On sent chez cet homme de la méticulosité, de la patience et de l’humilité lui permettant d’assimiler le savoir et les techniques de distillation et les compétences de maître de chai nécessaires aux tâches qui l’incombent.


CREDIT PHOTO : HABITATION BEAUSEJOUR

La distribution en métropole des rhums H.B.S est encore limitée du fait d’une production elle-même limitée, mais je ne doute pas que cela évolue dans les années à venir et je m’en réjouis vu la qualité de ces 1ères cuvées.


Il va sans dire que je vais continuer à suivre avec grand intérêt la production de cette

Habitation et je leur souhaite un succès à la hauteur de leur motivation.



Un grand merci à Karl pour son accueil et sa passion, cette dernière visite conclut avec brio ce second voyage en Martinique.


Encore une fois, je tiens à remercier infiniment Benoit Bail d’avoir magnifiquement organisé ce séjour, j’ai déjà hâte d’y retourner !




1 802 vues2 commentaires