• Olivier Scars

VISITE DE DISTILLERIE DE RHUM : HABITATION BELLEVUE



Autre objectif de mon récent séjour à Marie-Galante : la visite de l’HABITATION BELLEVUE.

J’ai eu l’occasion de découvrir, puis de déguster leurs rhums vieux lors de ma première visite à la Cave Passion en Andorre, puis dans des bars et restaurants lors de mes précédents voyages en Guadeloupe.





Plus récemment, je me suis régalé avec les babas au rhum du chef étoilé Luc Mobihan, aussi bien en tant que dessert signature de son restaurant le Saint-Placide à l’extérieur de Saint-Malo qu’à emporter grâce à sa boutique « Le Bar à Babas » à l’intérieur de la ville fortifiée.


CREDIT PHOTO : LES BONNES PATES


J’ai pris contact avec Habitation Bellevue par l’intermédiaire de Guillaume Damoiseau qui m’a conseillé de me présenter lors de ma visite afin de pouvoir rencontrer son frère Hubert.


Arrivant de bonne heure à l’Habitation, je me présentai à la Ti-Boutik afin qu’on m’indique où se trouve son bureau.



Sur le chemin, je découvris l’ancienne distillerie dont les ruines semblent hors du temps et faire peu à peu parti du paysage et de sa végétation.


Hubert Damoiseau était bien occupé, mais il prit quelques minutes pour m’accueillir et discuter de mon projet d’article sur Ia distillerie.


Début Janvier correspondant à la période de pré récolte, la distillerie était alors en maintenance, mais il m’invita à tout de même la visiter et à lui poser toutes mes questions par mail dans un second temps.



L’histoire de l’Habitation Bellevue démarre par la création du domaine du même nom en 1687.

En 1821 fut créée une sucrerie fonctionnant à l’aide du désormais célèbre moulin à vent encore présent sur le site.



En 1937, la distillerie voit le jour et produit le rhum baptisé alors « Magalda » en référence à Maria Galanda.


En 1995, la famille d’Hubert et Guillaume Damoiseau s’associe au groupe Erstein.



En 2001, ce groupe est remplacé par le groupe Bardinet (La Martiniquaise) qui entreprend alors d’énormes investissements afin de créer une nouvelle distillerie juste à côté de l’ancienne et de la rendre écopositive (production d’énergie supérieure à sa consommation).


C’est désormais chose faite, Habitation Bellevue devient la seule distillerie au monde à être écopositive, notamment grâce à l’installation d’un parc photovoltaïque et d’un bassin de lagunage.



On trouve 62 hectares de cannes à sucre sur le domaine qui servent à la fabrication du rhum sur place, ainsi que du sucre à Grand Bourg.


La canne à sucre est récoltée mécaniquement, mais une partie est également fournie par de petits producteurs de l’île qui la récoltent manuellement.


Les variétés de cannes exploitées sont la canne rouge et la canne blanche.





La canne est pesée, puis amenée au convoyeur où elle est défibrée par des coupe-cannes.

Elle est ensuite pressée grâce à 4 moulins à 4 rolls avec imbibition, les moulins fonctionnant grâce à une machine à vapeur.

Le jus de canne ainsi recueilli est filtré, puis transféré jusqu’aux cuves de fermentation de 20.000 litres (10 en tout, mais 7 à 8 en même temps).


La bagasse (résidu de canne après pressage) est utilisé comme combustible pour la chaudière qui alimente machine à vapeur et colonne de distillation.


Les cendres et poussières de combustion sont valorisées en épandage agricole.








La fermentation dure entre 30 à 40h et se produit grâce à des levures de boulanger et aux levures indigènes des cannes à sucre.


Le vin de canne titre entre 5 à 6%.









La distillation se fait par colonne créole (inox et cuivre) et le rhum sort de colonne entre 70 et 79%.


Le rhum va ensuite être réduit grâce à de l’eau déminéralisée, puis va rejoindre des cuves en inox ou des foudres de chêne selon la cuvée qu’on lui destine.



La distillerie Bellevue est la 1ère distillerie de la Caraïbe à réaliser une production 100% non-polluante.

Un gros investissement a été réalisé pour le traitement des vinasses (ce qui reste après distillation).


Celles-ci sont récupérées dans un grand bassin dit de lagunage et sont traitées grâce à des pompes d’oxygénation créant un processus de fermentation aérobie.


Au terme de ce traitement qui dure entre 7 et 9 mois et après décantation, l’eau va être renvoyée dans les champs de canne pour être valorisée en épandage agricole.



Les chais de vieillissement contiennent des fûts de chêne américain et français (ex bourbon et ex cognac).


Ils se trouvent actuellement en Guadeloupe, mais les rénovations actuelles du site incluent le projet de construire un chai de vieillissement sur l’Habitation Bellevue à Marie-Galante.



La gamme des rhums Habitation Bellevue comprend des rhums blancs, des rhums vieillis, des liqueurs et des punchs.



Pour ce qui est des rhums blancs, on trouve l’iconique cuvée à 59%, ainsi qu’une version réduite à 50%.



Pour ce qui est de rhums vieillis, on trouve :

VO 45% : rhum de 3 ans vieillit en fût ex bourbon.


VSOP - Réserve Albert Godefroy 45% : rhum de 4 ans vieillit en fût ex cognac (hommage des propriétaires actuels de la distillerie à une figure historique du Domaine).


CREDIT PHOTO : A L'ANQUEVIN






Carafe 1821 - 6 ans 45% : cuvée millésimée et numérotée.


Carafe 1821 - 10 ans 45% : cuvée millésimée et numérotée.


Carafe 1821 - 12 ans 45% : cuvée millésimée et numérotée.

À noter la sortie récente de la liqueur Honey Barrel qui est un rhum ayant vieilli 3 ans en fûts de chêne ex bourbon, puis infusé et aromatisé au miel avant d’être embouteillé à 35%.



Ma visite s’est terminée par une dégustation à la Ti-Boutik.

Malheureusement les carafes 6, 10 et 12 ans n’étaient pas proposées à la dégustation.


J’ai heureusement pu profiter du reste de mon séjour à Marie-Galante pour les déguster dans un restaurant de l’île.

405 vues0 commentaire