• Olivier Scars

VISITE DE DISTILLERIE DE COGNAC : RÉMI LANDIER



Pour cette dernière visite de distilleries de cognac lors de mon 3ème voyage dans la région, j’avais prévu de visiter la maison RÉMI LANDIER.

Rendez-vous était donc pris en début d’après-midi avant de remonter en direction de ma Normandie.


Arrivant sur Rouillac, je découvris une cave à spiritueux en lieu et place de l’adresse indiquée qui me fit me demander si je ne m’étais pas trompé.



Pénétrant dans la boutique, un homme affairé avec des cartons me salua en m’appelant par mon prénom.

Surpris qu’il me connaisse, je découvris avec plaisir qu’il s’agissait d’Alexandre Vingtier (difficile à reconnaître avec son masque), célèbre dégustateur et écrivain sur les spiritueux (entre autres activités).


Ce stakhanoviste que je connaissais surtout pour sa passion du rhum (c’est le rédacteur en chef de la revue Rumporter) s’intéresse bien évidemment à beaucoup d’autres spiritueux et est le conjoint de Geraldine Landier, héritière de la maison du même nom.

Une belle surprise et la garantie de passer un excellent moment !


Geraldine arriva peu de temps après et nous pûmes nous mettre en route vers la distillerie Landier.


Un moment très agréable de balade en voiture à travers ce terroir riche d’Histoire que ne manquèrent pas de me détailler avec passion mes hôtes.



Tout commence en 1890 lorsque Julien Girard (grand-père de Rémi Landier) s’installe à Cors sur le terroir Fins Bois et y plante ses premières vignes.


De 1947 à 1973, Roger, Rémi, Ginette et leurs enfants développent la ferme familiale et agrandissent leur surface de production sur les coteaux de « Terre de Groie ».


A cette époque, le cognac qu’ils produisent est vendu en vrac, mais en 1973, les fils Alain et Jean-Yves décident de lancer la marque de cognac « Rémi Landier ».


Suivra rapidement la production de Pineau des Charentes (blanc et rosé, jeune et vieux) pour redonner ses lettres de noblesse à ce produit de qualité bien souvent galvaudé, ainsi que du vin du terroir charentais.


5 générations et 120 ans de travail plus tard, c’est aujourd’hui Geraldine Landier (fille de Jean-Yves) qui s’occupe de l’entreprise familiale.



Les vignobles se composent de 100 hectares d’Ugni Blanc sur le terroir Fins Bois.






Le raisin est pressé grâce à une presse pneumatique, tandis que la fermentation se déroule dans des cuves en fibre de verre et cuviers en béton grâce à des levures exogènes jusqu’à obtenir un vin autour de 8 degrés.



La distillation se fait sur lies grâce à 2 alambics à repasse de 15 et 23 hectolitres, puis plus récemment grâce également à 2 alambics à repasse de 25 hectolitres chacun.



Il y existe 3 chais de vieillissement secs répartis sur le domaine qui contiennent 3 types de fûts de chêne français (neuf, roux et vieux) dont de nombreux proviennent du Limousin.



J’eus d’ailleurs le plaisir de déguster quelques jeunes cognacs à même les fûts afin de distinguer toutes les subtilités du terroir Fins Bois en sortie de distillation et certaines caractéristiques des cognacs Rémi Landier.







Particularité de la maison, la filtration se déroule à température ambiante et non à froid comme c’est souvent le cas.



Après cette visite des chais, nous retournâmes à la cave afin de déguster les cognacs de la gamme Rémi Landier.


Celle-ci est très étoffée et comporte différentes cuvées d’âge croissant.



Special Pale Fins Bois (existe aussi en version Single Barrel).


VS : cognac Fins Bois de 3 ans.

VSOP : cognac Fins Bois de 5 ans.


Napoléon : assemblage d’eaux-de-vie Fins Bois et Petite Champagne vieillies pendant 9 ans en fût neuf et en fût roux.


XO Vieille Réserve : cognac Fins Bois ayant vieilli au moins 15 ans (3 ans en fût neuf et 9 ans en fût roux).


XO Tradition : cognac Fins Bois ayant vieilli au moins 20 ans.



Il existe également une gamme de cuvées Fins Bois plus âgées et très limitées :


Héritage : 60 bouteilles.


Héritage coupe 2 : 96 bouteilles.









Très Vieux : cognac Fins Bois ayant vieilli plus de 40 ans.















Réserve de la Famille : Très vieux cognac Fins Bois embouteillé brut de fût à 52% en 60 exemplaires après avoir vieilli plus de 50 ans dans un fût roux.





À noter également une gamme d’embouteillages indépendants de cognacs non distillés par la famille Landier et qui a pour but de mettre en valeur le travail d’autres producteurs plus habitués à vendre en vrac leurs cognacs.

Il s’agit de la « VITI COLLECTION ».

117 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

- Mabel : http://www.mabelparis.com
- Oh My Spirit : https://www.ohmyspirit.com
- Rum The World : http://www.rumtheworld.com
- Durhum : http://durhum.com
- Rhums de l homme à la poussette : https://lesrhumsdelhommealapoussette.com
- Blog à Roger : http://leblogaroger.eu