• Olivier Scars

VISITE DE LA BRASSERIE ARTISANALE : BREWSKEY


CREDIT PHOTO : PUB BREWSKEY


Mes voyages successifs au Québec ces dernières années m’ont permis de suivre la genèse, puis le lancement et aujourd’hui le développement de la microbrasserie artisanale montréalaise BREWSKEY.


Je devrais d’ailleurs être plus précis, puisqu’il s’agit d’un brewpub, c’est-à-dire un Pub (et un Taproom) dans lequel se trouve la brasserie.


CREDIT PHOTO : PUB BREWSKEY


J’ai une affection toute particulière pour Brewskey du fait de mes liens d’amitié historique depuis le lycée avec un des fondateurs.


C’est avec une grande fierté que j’ai enfin pu réaliser la visite de la brasserie et ainsi découvrir l’envers du décor lors de mon dernier séjour à Montréal.


CREDIT PHOTO : PUB BREWSKEY



L’aventure démarre en 2015 lorsque Guillaume, Derrick et Karine s’associent et ouvrent le Pub Brewskey dans le quartier du Vieux Montréal.


Amateurs de bière, mais également de whisky, l’idée fut de réunir ces 2 univers dans un pub à l’ambiance chaleureuse.



CREDIT PHOTO : PUB BREWSKEY



En 2019, il crée le Taproom juste en dessous dans un très bel espace permettant de déguster quelques 30 bières différentes à la pression


CREDIT PHOTO : PUB BREWSKEY


Ce lieu bénéficie également d’une très grande terrasse.





À noter que le restaurant de chacun de ces deux lieux est d’une grande qualité proposant d’excellents plats réalisés à partir de produits sourcés et cuisinés avec soin.

CREDIT PHOTO : PUB BREWSKEY


Au tout départ et en attendant de pouvoir acquérir leur unité de production, Brewskey brassait « à contrat » chez la brasserie Brisset qui a depuis fermé.

Derrick donnait ses directives et recettes afin de réaliser les bières qu’il souhaitait brasser.


Cette méthode ne permettant pas d’avoir la main sur l’ensemble des étapes de production, elle a été abandonné dès que Brewskey a pu acheter et utiliser son unité de production.



Après une période avec 3 employés pour la brasserie, celle-ci compte désormais 6 personnes dont les tâches sont réparties entre le brassage, l’entretien et la mise en contenant.


L’unité de production compte un brew house de 14 hectolitres, 3 fermenteurs simples de 14 hectolitres et 3 doubles de 28 hectolitres avec 2 bright tanks de 14 hectolitres.


À noter que la brasserie dispose également d’un système expérimental complet de 2 hectolitres avec 4 fermenteurs.


Malgré le manque d’espace (rappelons que la brasserie se trouve dans le Taproom), Brewskey s’est dotée cette année de 4 tanks de 5 hectolitres.




Si tout se passe comme prévu, la brasserie devrait encore se développer en 2022 avec un nouvel espace mitoyen du Taproom.

La mise en cannette est réalisée grâce à une compagnie d’encannage mobile qui se rend à à la brasserie chaque semaine.

Cela permet de limiter les coûts par rapport à l’achat et l’entretien d’une ligne de mise en cannette, permettant ainsi de concentrer les dépenses sur la partie production.


Les bières en bouteilles étant plus rares chez Brewskey (essentiellement des Pastry Stout à ce jour), la mise en bouteille est réalisée grâce à une embouteilleuse prêtée par une brasserie amie.





Pour ce qui est des matières premières, Brewskey utilise de très nombreux malts aussi bien d’origine québécoise / canadienne que d’horizons plus lointains, ce qui leur permet de réaliser tout un panel de déclinaisons possibles pour les bières qu’ils produisent.


Les houblons proviennent de différentes fermes, notamment des américains de Yakima Chief Hops.





Brewskey utilise de la purée fruits issue de différents producteurs, mais également des produits plus atypiques lorsque la recette l’exige : fromage à la crème, bonbons, biscuits, épices, etc... et même parfois des chips !


Ne résistant pas à l’envie de sans cesse expérimenter de nouvelles choses, le nouvel espace de la brasserie va servir non seulement à accueillir de nouveaux fermenteurs, mais également un chai de vieillissement contenant jusqu’à une cinquantaine de fûts pour les Imperial Stout, mais également d’autres styles.


On trouve d’ailleurs déjà quelques fûts dans la brasserie (ex bourbon et ex rye) si on cherche bien.


A terme, la brasserie souhaite acquérir et travailler également avec des fûts ex rhum, ex cognac, ex vin, ex gin…



CREDIT PHOTO : PUB BREWSKEY


Au delà de leurs IPA appréciées par les amateurs de bières, c’est probablement leurs désormais célèbres Brew Juices qui ont contribuées le plus au succès de la brasserie.

Il s’agit d’une sorte smoothie sour (bière acidulée très épaisse) brassée avec une immense quantité de fruits et parfois déclinée en version Cobbler (avec sucre brun, cannelle et vanille), en version Brew Cake (avec fromage à la crème, biscuit Graham et vanille) ou encore en version Jumbo (avec encore plus de fruits !).


CREDIT PHOTO : PUB BREWSKEY


Plutôt que de vous lister toutes les bières existantes dans la gamme (l’application pour smartphone Untappd le fait très bien), je vais plutôt vous parler de mes coups de cœur :








SOIF ROYALE : TIPA à 10% brassée avec les houblons Nelson Sauvin, Strata et Vic Secret.

En collaboration avec BRASSERIE DU BAS-CANADA.















JUMBO BERRY POPINS : Smoothie Sour à 5,2% brassée avec de la rhubarbe et de la framboise à hauteur de 430g/l de fruit.














HAZE OF THE NORTH : DIPA à 8% brassée avec les houblons Galaxy, Citra et Ella.














LAST WISH : Imperial Sour à 10% brassée avec de la fraise, framboise, mûre, cerise, brisures d’Oreo, fromage à la crème et vanille.

En collaboration avec MESSOREM.














IMPERIAL P-NUT BUSTER : Imperial Oatmeal Stout à 9% brassée avec de l’avoine, pépites de chocolat, copeaux de noix de coco rôtis et extrait de cacahuète.












MAC’A’DAMN : Imperial Pastry Stout à 11,9% brassée avec de l’avoine, noix de macadamia, pépites de chocolat d’Equateur, lactose, vanille de Tahiti, Madagascar et Mexico.










À noter que Guillaume a récemment créé « La Cave À Manger » avec un autre associé.


Cette boulangerie située juste à côté du Pub présente la particularité d’être également une cave qui propose du vin, du cidre et bien sûr de la bière.


Tous ces produits étant triés sur le volet et bien évidemment artisanaux.








Ce 4ème séjour au Québec est passé très (trop) rapidement comme à l’accoutumé et j’ai déjà hâte de revenir découvrir les nouvelles bières et projets de Brewskey, ainsi que de mon ami Guillaume !







CREDIT PHOTO : PUB BREWSKEY

133 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout