• Olivier Scars

VISITE DE PRODUCTEUR DE RHUM : HABITATION CLÉMENT



Lors de ma journée de visites des distilleries du Sud de la Martinique avec Benoit Bail (fondateur de la Confrérie Du Rhum et ambassadeur chez Depaz), nous fîmes escale au François et plus exactement à l’HABITATION CLÉMENT.


Nous fûmes reçus par Marie-Jeanne devant le bâtiment flambant neuf qui abrite la nouvelle station d’embouteillage absolument colossale.



J’ai découvert les rhums Clément assez tôt dans mon parcours initiatique du rhum agricole dans l’excellente Rhumerie / Bar à cocktails « Le Cyclamen » au Havre.


Le millésime 1976 faisait partie des plus belles bouteilles disponibles.

C’est après avoir dégusté des rhums plus jeunes, puis la Cuvée Homère, la carafe Eden (actuellement carafe Elixir) et la Carafe Cristal dans son deuxième embouteillage, que je pus déguster cette magnifique bouteille millésimée.



Trônant fièrement au bar, mais jamais ouverte, la bouteille du millésime 1952 semblait alors un rêve inaccessible pour moi.

Alain Gabriel, le patron des lieux, m’a toujours dit qu’il n’ouvrirait cette bouteille que le jour où il prendrait sa retraite.


C’est finalement quelques années plus tard que je pus la déguster chez un ami, puis l’acheter, tout comme le millésime 1970.


J’ai d’ailleurs réalisé une dégustation comparative de ces trois millésimes légendaires de l’Habitation Clément dans cet article.


CREDIT PHOTO : HABITATION CLEMENT


J’avais eu le plaisir de découvrir le domaine il y a quatre ans lors de mon premier voyage sur l’île aux fleurs et notamment les jardins, somptueux et entretenus avec minutie, le temps du parcours de découverte botanique.


CREDIT PHOTO : HABITATION CLEMENT




Tout comme d’autres producteurs de rhum de l’île, l’Habitation Clément ne dispose plus de distillerie sur le domaine et ce, depuis 1988.


Lors de la visite du domaine, on passe par l’ancienne distillerie dont les vestiges ont été rénovés en 2005.


Tout au long du parcours, de grands panneaux installés sur des passerelles au dessus de ces vestiges rappellent l’histoire de l’Habitation et le processus de fabrication du rhum.




CREDIT PHOTO : HABITATION CLEMENT



L’histoire de l’Habitation Clément commence par l’achat du Domaine de l’Acajou, vaste plantation de cannes à sucre, par Homère Clément en 1887.


Ce dernier devient alors planteur de cannes à sucre qu’il livre à l’usine centrale du François pendant 30 ans.


C’est en 1917 qu’il construit sa distillerie sur les ruines de l’ancienne sucrerie afin de satisfaire les besoins en alcool sur le front.



Suite au décès d’Homère Clément, son fils Charles Clément prend la direction du domaine et développe la distillerie jusqu’a sa mort en 1973.


Dans les années 30, Charles Clément donne le nom du domaine au rhum qu’il produit.

On retrouve ainsi des bouteilles de « Jeune Acajou » et le « Vieil Acajou ».


Ce n’est qu’en 1940 qu’il donne le nom de sa famille au rhum produit par sa distillerie.


En 1973 suite au décès de Charles Clément, ce sont ses fils Georges-Louis et Jean-José qui prennent la suite.


Le premier s’occupe sur place de la distillerie pendant que le second s’occupe de développer la vente en métropole et à l’export depuis Bordeaux.


En 1986, c’est le Groupe Bernard Hayot (GBH) qui rachète la distillerie et la marque.


CREDIT PHOTO : HABITATION CLEMENT


Clément possède et cultive un peu plus de 250 hectares de cannes à sucre notamment dans la zone du François qui correspond à une grande partie de leurs besoins.


Après récolte, elles sont envoyées à la distillerie du Simon dont je reviendrais plus en détail dans un prochain article.


Pour faire face à la demande croissante, l’Habitation se fournit également en cannes à sucre provenant de la distillerie JM qui appartient au même groupe GBH.

Ces cannes sont distillées sur place.


CREDIT PHOTO : HABITATION CLEMENT


Clément cultive 12 variétés de canne à sucre dont la canne bleue majoritairement.


Très tôt, Clément décide de réaliser un rhum monovariétal à partir de cannes bleues, une première mondiale.



Le maitre de chai de chez Clément sélectionne les rhums en sortie de colonne qui répondent spécifiquement au cahier des charges établi par le producteur afin de conserver et de perpétuer la tradition des rhums Clément.


Il procède ensuite à un assemblage spécifique qu’il destine à l’élaboration des rhums blancs ou bien aux mises en vieillissement.




L’Habitation comptent 6 chais de vieillissement qui totalisent un peu plus de 12.000 fûts, ainsi que de nombreux foudres destinés aux assemblages et à l’élaboration des rhums élevés sous-bois.


Clément utilise principalement des fûts de chêne américain et français, ex-bourbon et neufs avec des chauffes diverses et variées, ainsi que d’autres types de fûts destinés aux nombreuses expérimentations (petits fûts, chênes centenaires…).





Avant d’arriver à l’espace de vente, on croise le Paradis qui regroupe sous clé la collection des plus anciennes cuvées et millésimes Clément et notamment les rarissimes 1950 et 1966.






À noter que ce millésime 1966 a été également embouteillé en un exemplaire unique dans une carafe en cristal Baccarat avec un bouchon en or et en diamant représentant l’Habitation par le joaillier Tournaire.


Proposée à la vente à 100.000€, c’est la cuvée la plus chère du monde à ce jour.






CREDIT PHOTO : HABITATION CLEMENT


CREDIT PHOTO : HABITATION CLEMENT


En rhum blanc, on peut citer :


Rhum Blanc 40%


Rhum Blanc 50%


Rhum Blanc 55%


Canne Bleue 50% : rhum blanc monovariétal de la variété « canne bleue », millésimé chaque année depuis 2001.


CREDIT PHOTO : HABITATION CLEMENT









Colonne Créole 49,6% : rhum blanc distillé par d’anciennes colonnes (milieu XXème siècle) de petite taille totalement en cuivre dites « colonnes créoles ».










CREDIT PHOTO : LINEA


CREDIT PHOTO : HABITATION CLEMENT


En rhum vieilli, on trouve :


Rhum Ambré 50% : rhum vieilli 12 mois en foudre de chêne.


VO 40% : 3 ans.


VSOP 40% : 4 ans.


XO 42% : 6 ans


10 ans 42%


15 ans 42%

Colonne Créole 40,7% : assemblage de rhums de 3 à 10 ans d’âge distillés par d’anciennes colonnes (milieu XXème siècle) de petite taille totalement en cuivre dites « colonnes créoles ».



En cuvées expérimentales, on a :


Secret de Fût Gourmand 40,8% : rhum de 3 ans d’âge ayant vieilli dans des fûts de chêne français ayant subi au préalable une humidification par immersion dans un bain d’eau.



CREDIT PHOTO : LINEA


Secret de Fût Boisé 41,7% : rhum de 3 ans d’âge ayant vieilli dans des fûts ayant subi au préalable une chauffe longue et douce.


Secret de Fût Riche 42,4% : rhum de 3 ans d’âge ayant vieilli dans des fûts de petite taille.


Single Cask 100% Canne Bleue 41,3% : rhum monovariétal « canne bleue » vieilli pendant plus de 5 ans.


Single Cask Moka Intense 42,5% : rhum de 3 ans d’âge vieilli dans un fût roux américain.


Single Cask Vanille Intense 41,2% : rhum de 10 ans vieilli dans un fût de bourbon.

CREDIT PHOTO : HABITATION CLEMENT


Select Barrel 40% : rhum de 3 ans d’âge ayant vieilli dans des fûts neufs avec une chauffe particulière.


CREDIT PHOTO : HABITATION CLEMENT


Enfin, pour ce qui est des cuvées d’exception, on peut citer :


Elixir 42% : assemblage de rhums de 6 ans d’âge.


Cuvée Homère 44% : assemblage de rhums de 6 ans d’âge et de vieux millésimes.


Carafe Cristal 44% : assemblage en série limitée des meilleurs millésimes.







Millésime 2002 42%

Millesime 1976 44%

Millésime 1970 44%

Millésime 1952 44%







Citons enfin la cuvée sélectionnée par La Confrérie Du Rhum (Benoit Bail et Jerry Gitany).


Il s’agit d’un rhum de 3 ans et 9 mois ayant vieilli dans un fût qui a subi au préalable une chauffe « Heavy Toast », puis qui a été embouteillé brut de fût à 60,9% à 750 exemplaires.


Le lancement est prévu au Rhum Society les 19 et 20 Juin 2021 à l’Hotel Montecristo à Paris.


J’ai eu le plaisir de la déguster en Martinique avec mon hôte à Basse-Pointe et je dois dire que ce rhum m’a beaucoup plu !

CREDIT PHOTO : LA CONFRERIE DU RHUM

Impossible à l’aveugle de lui donner son âge.

La puissance est au service des arômes toastés et n’empêche en rien une dégustation agréable.


CREDIT PHOTO : HABITATION CLEMENT


Lors de ma 1ère visite de l’Habitation il y a quatre ans, j’ai pu découvrir la superbe maison créole et la visiter.


Classée « monument historique », cette maison fut la résidence de la famille Clément de 1887 à 1986.


Citons également la présence sur le domaine de la Fondation Clément qui mène depuis 2005 des actions de mécénat en faveur des arts et du patrimoine culture en Martinique.


On y trouve également un centre d’archive et une bibliothèque sur l’histoire de la Martinique.


CREDIT PHOTO : HABITATION CLEMENT


Un grand merci à Marie-Jeanne pour cette visite, ainsi qu’à Célia et ses collaborateurs pour avoir répondu à toutes mes questions.

279 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout