• Olivier Scars

HSE 1998 10 ans 47,8% / HSE 1998 13 ans 47,8% / HSE 1998 18 ans 47,8%

Dernière mise à jour : 1 déc. 2021



Dans la liste des dégustations comparatives que j’ai en tête depuis un moment sans avoir pris le temps de la réaliser jusqu’alors se trouve celle des 3 cuvées de rhums martiniquais HSE 1998.


3 cuvées single casks ex cognac d’âge différent (10, 13 et 18 ans) embouteillés au même degré de 47,8%.


CREDIT PHOTO : RHUM ATTITUDE

Le premier à être embouteillé est le seul qui le fut dans une bouteille de 70cl.


J’en avais lu beaucoup de bien dans l’article de Cyril sur son blog DURHUM et cela me fut confirmé en le dégustant grâce à mon ami boucher.


Je me mis à sa recherche jusqu’à le trouver presque par hasard chez un caviste bordelais fermé aujourd’hui (La Petite Martinique).


Le propriétaire n’étant pas là ce jour là, se fût sa sœur qui me renseigna sur cette bouteille présente dans la vitrine.


Le prix n’étant pas excessif au vu de sa rareté déjà à l’époque, je décidai de l’acheter.


Souhaitant savoir si le propriétaire pouvait obtenir d’autres raretés de ce genre, je laissai mon numéro de téléphone à sa sœur.


Plus tard dans la soirée, le propriétaire m’appela, non pas pour me parler d’autres bouteilles à me vendre, mais pour ce HSE 1998 que je venais d’acheter à sa sœur.


Elle se serait trompée en me la vendant, car elle était normalement réservée à un autre client.

Il me proposa donc de la lui ramener pour me la racheter.


L’ayant déjà ouverte pour la déguster, cela ne fut pas possible et je levai alors mon verre au client lésé par cette erreur en lui souhaitant de retrouver cette superbe cuvée !





2 ans et demi après la sortie cette première version, HSE a sorti une version en 3 ans plus âgée embouteillée cette fois en 50cl.


Encore 5 ans plus tard, une dernière version fut embouteillée toujours dans en 50cl, mais cette fois dans un magnifique coffret à la différence des étuis en carton classiques (bien qu’esthétiques) des 2 précédentes.










Je réussis à acheter un sample de chacune de ces 2 autres versions grâce à des splits sur des groupes Facebook dédiés.









Je vous invite à (re)découvrir cet article concernant ma visite de l’Habitation Saint-Etienne, ainsi que cet article concernant la dégustation de la 1ère version du millésime 1960 et celui-ci concernant la dégustation des Saint-Etienne 1959 et Saint-Etienne 1970.


HSE 1998 10 ans 47,8%



Il s’agit donc d’un rhum AOC Martinique de la distillerie HSE du millésime 1998.





Ce rhum a été mis en vieillissement le 14 Septembre 1998 dans plusieurs fûts uniques ex cognac dont les numéro 29, 30, 33 et 38 pendant 10 ans avant d’être embouteillé brut de fût à 47,8% le 5 Février 2009 en 600 bouteilles de 70cl dans un étui en carton.




La robe est acajou avec des reflets bronzes.


Le nez est splendide, très élégant et gourmand sur des notes de fruits jaunes compotés (pêche) tirant vers la confiture d’abricot, mais également les fruits secs (pruneau), le tout étant très bien balancé par une pointe d’acidité (fruits rouges).

Les notes boisées soutiennent divinement le tout associées à des notes épicées (cannelle), toastées et pâtissières (brioche).




En bouche, l’attaque est très agréable avec un degré maîtrisé et très appréciable.

On retrouve l’élégance avec des notes boisées patinées mêlées aux fruits dans leur diversité de forme: tantôt en compote de fruits jaunes (pêche), tantôt en confiture (figue), tantôt sec (abricot), le tout associé à des notes de fruits à coque toastés (cajou) et de pain de mie grillé.

Belle longueur.



Un superbe rhum, probablement parmi mes HSE préférés à ce jour : ⭐️⭐️⭐️⭐️

Vous aussi laissez vos impressions et rédigez votre propre note de dégustation sur l'application RumX ici.

HSE 1998 13 ans 47,8%



Il s’agit donc d’un rhum AOC Martinique de la distillerie HSE du millésime 1998.










Ce rhum a été mis en vieillissement le 14 Septembre 1998 dans plusieurs fûts uniques ex cognac dont les numéros 42, 44 et 45 pendant 13 ans avant d’être embouteillé à 47,8% (ajustement du degré à 0,5-1% pour permettre la comparaison) le 15 Novembre 2011 dans des bouteilles numérotées de 50cl dans un étui en carton.








CREDIT PHOTO : RHUM ATTITUDE





La robe est d’un acajou franc.


Le nez est encore plus élégant que le précédent sur des notes de bois patiné, de fruits à coque (noisettes) et de fruits secs (dates), mais moins gourmand que le précédent.

On retrouve néanmoins des notes de fruits jaunes cuits (abricot), ainsi que des notes épicées (muscade) et discrètement amères (amande).



En bouche, l’attaque est dans le même esprit que la version précédente.

On retrouve des notes de fruits à coque davantage torréfiés (noisettes toujours), mais également d’amande amenant une discrète amertume soutenue par un boisé patiné plus présent que dans la version précédente.

Les notes de fruits sont moins présentes (on retrouve tout de même la confiture d’abricot), mais la gourmandise n’est pas en reste avec des notes de pâte d’amande, de moka et de vanille.


Très belle longueur.

Une version où le fût s’exprime logiquement d’avantage, mais sans que cela ne soit spécialement positif ou négatif. Tout dépendra des préférences de chacun : ⭐️⭐️⭐️⭐️

Vous aussi laissez vos impressions et rédigez votre propre note de dégustation sur l'application RumX ici.

HSE 1998 18 ans 47,8%



Il s’agit donc d’un rhum AOC Martinique de la distillerie HSE du millésime 1998.





Ce rhum a été mis en vieillissement le 14 Septembre 1998 dans le fût unique français numéro 27 pendant 18 ans avant d’être embouteillé à 47,8% (ajustement du degré à 0,5-1% pour permettre la comparaison) le 26 Octobre 2016 dans des bouteilles numérotées de 50cl dans un coffret.


CREDIT PHOTO : LA ROUTE DES RHUMS





La robe est acajou avec des reflets rubis.


Au nez, l’élégance est maximale sur les mêmes notes boisées patinées que la version précédente, mais de manière plus intense.

On trouve des notes de chocolat noir et de fève de cacao bien balancées par des notes gourmandes et acidulées de confiture de fruits des bois et de pain d’épices.



En bouche, l’attaque est magnifique avec une justesse encore supérieure aux deux autres versions.

Là où la précédente version mettait en avant les notes boisées patinées (même si elles n’étaient heureusement pas seules), les années de plus passées en fût amènent cette fois de la gourmandise.

On trouve donc des notes de chocolat noir, de beurre noisette, de confiture d’abricot à nouveau et de brioche légèrement rassis.

L’équilibre est parfait avec également des notes de frangipane, de fruits secs (date), de fruits à coque (noisettes très torréfiées) et d’épices (muscade à nouveau).


Très belle longueur.

Malgré un nez moins porté sur les fruits que la 1ère version (ce qui m’avait beaucoup plu), la bouche est sans commune mesure largement au-dessus selon moi, alors que le niveau était déjà très élevé : ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

Vous aussi laissez vos impressions et rédigez votre propre note de dégustation sur l'application RumX ici.



Mon humble classement :


1 - 1998 / 2016 (18 ans)


2 - 1998 / 2009 (10 ans)


3 - 1998 / 2013 (13 ans)

419 vues2 commentaires