• Olivier Scars

MASTERCLASS LONGUETEAU PRINTEMPS 2022 : LONGUETEAU - LA COLLECTION DE LA FORÊT / PAPILLON

Dernière mise à jour : 11 avr.


CREDIT PHOTO : STEPHANIE PETRELLUZZI


Il y a des invitations qui ne se refusent pas, mais j’avais pourtant dû décliner celle que Julien de La Maison de L’Hédonisme m’avait faite pour une masterclass Longueteau organisée la veille du Whisky Live Paris 2021.


Vous retrouverez des détails sur les cuvées présentées (notamment celle des 125 ans de la distillerie) sur l’excellent blog LES RHUMS DE L’HOMME À LA POUSSETTE.


J'ai pour ma part beaucoup d'affection pour cette distillerie dont je vous parlais déjà dans cet article concernant leur cuvée des 120 ans et dans celui-ci retraçant ma visite chez eux.


CREDIT PHOTO : STEPHANIE PETRELLUZZI


Cette fois, Julien me conviait dans le même loft parisien du 11ème arrondissement en cette fin de semaine pré Rhum Fest à une masterclass avec François Longueteau et toute son équipe afin de me présenter les nouveautés et les futurs projets de la distillerie guadeloupéenne.


Après un début de journée assez sportif à cause de la neige (bien réel malgré le 1er Avril) et un timing des plus serrés entre la gestion de ma fille à la crèche, le travail à 1h de chez moi, puis un train à prendre, j’arrivai malgré tout à l’heure en bas de l’immeuble.


Julien vint m’accueillir, puis me mena jusque dans l’appartement où François Longueteau et toute son équipe m’attendait.


Un tel accueil dans un si bel endroit, les choses ne pouvaient mieux démarrer !


Après avoir conversé à propos de la Guadeloupe, de mon dernier séjour et de ma profonde admiration pour le travail que François mène pour allier rhum et gastronomie / mixologie, nous prîmes place dans le salon afin d’y découvrir les nouveautés.



François commença par me parler de la marque PAPILLON dont le nom provient de la forme de l'île de La Guadeloupe.


Cette gamme lancée en 2019 pour la grande distribution a été récemment repensé afin de pouvoir répondre aux attentes des clients.


La canne provient du domaine, mais également des 350 hectares de cannes "hors domaine" qui sont cultivées à 100% par François Longueteau père (canne bleue et jaune).


Les rhums Papillon ont une teneur plus élevée en canne bleue que les rhums Longueteau.


Autre différence avec la gamme Longueteau dont les rhums vieillissent dans des fûts de chêne français neufs et ex cognac, la marque Papillon utilise des fûts de chêne américain et ex bourbon.


Il ne s'agit donc pas d'une marque bas de gamme de chez Longueteau, mais bien d'une gamme à part permettant d'autres choix et libertés.


Le BLANC existe désormais à 50% pour la grande distribution et à 53% pour le réseau caviste jusqu’alors non visé par cette marque.


Le BRUN a vieilli 6 mois en fût de chêne américain neuf et a été embouteillé à 45%.


Le VIEUX est un assemblage de rhum de 3 ans ayant vieilli en fût de chêne américain neuf et en fût ex bourbon, puis a été embouteillé à 45%.

CREDIT PHOTO : STEPHANIE PETRELLUZZI


À noter que cette gamme sera disponible dans le courant du 2nd semestre 2022.











À titre comparatif, François me proposa de déguster le nouveau VIEUX de LONGUETEAU (3 ans ex cognac) embouteillé désormais à 45%.









CREDIT PHOTO : STEPHANIE PETRELLUZZI



Après avoir dégusté une future cuvée qui sera présentée officiellement lors du Whisky Live Paris 2022, François me présenta un projet qui lui tient beaucoup à cœur : LA COLLECTION DE LA FORÊT.


L’idée derrière ces cuvées est de mettre en avant les différences gustatives entre des rhums ayant vieillis dans des fûts de chêne français dont le bois provient de forêts différentes.


En effet, la différence de sol entre les différentes forêts influencera le chêne et donc le fût, ce qui par conséquent influencera le rhum.


On ne met plus en avant cette fois le terroir du domaine comme c'est le cas chez Longueteau avec leurs cuvées de rhum blanc parcellaire, mais bien celui du terroir des forêts.


L'humidité du sol va jouer sur son activité biologique et donc sur la structure du chêne constituant le fût.





J’ai beaucoup apprécié l’honnêteté de François quant aux différentes variables connues et maîtrisables par rapport à toutes les autres.


Il est appréciable de voir que la distillerie n’est pas tombée dans le « tout marketing », ce qui rend service à ce beau projet.


Pour qu’une telle expérience soit concluante, il faut que tous les éléments intégrant l’expérience soient identiques en dehors de l’origine du bois.




CREDIT PHOTO : STEPHANIE PETRELLUZZI


On a donc un rhum blanc de 50% issu de cannes bleues et de cannes rouges ayant tout d’abord vieilli 4 ans dans un fût de chêne français ex cognac, avant de bénéficier d’un second vieillissement dans 3 fûts différents de chêne neuf dont l’origine de la forêt diffère.


Les 3 forêts en question sont :


la forêt de Darnay en Lorraine,

la forêt de Citeaux en Bourgogne,


et la forêt de Tronçais en Auvergne.


CREDIT PHOTO : STEPHANIE PETRELLUZZI


Ces 3 fûts ont toutefois en commun :


de provenir de chêne de plus de 150 ans dont le bois a bénéficié d'une maturation de 30 mois,

d’être constitués de grain fin,

d’avoir bénéficié d’une chauffe Moyenne Longue.


Le rhum a vieilli dans chacun de ces 3 fûts durant 2 ans, ce qui donne au final 3 cuvées de rhum de 6 ans d’âge embouteillées brut de fût aux environs de 47%.


CREDIT PHOTO : STEPHANIE PETRELLUZZI


Une chose est sûre, c’est qu’il y a bien des différences aromatiques et d’expression de profils pour ces trois rhums.

J’ai une préférence pour la cuvée dont le chêne du fût utilisé provient de la forêt de Tronçais.

Un profil fruité et intense qui m’a beaucoup séduit.


François m'appris alors que tous les fûts utilisés pour faire vieillir le rhum chez Longueteau proviennent de la forêt de Tronçais.






Ces 3 différentes cuvées vont être embouteillées en 300 exemplaires chacune.


Cette gamme sera disponible fin 2022 / début 2023.


À noter qu’une autre expérience avec ces 3 types de fûts ayant cette fois contenus le même rhum blanc est en cours de réalisation.






CREDIT PHOTO : STEPHANIE PETRELLUZZI


CREDIT PHOTO : STEPHANIE PETRELLUZZI










Après cette passionnante dégustation, Michael Ponsard (mixologue) me proposa un des 6 cocktails créés pour l’occasion.








CREDIT PHOTO : STEPHANIE PETRELLUZZI


CREDIT PHOTO : STEPHANIE PETRELLUZZI


Mon choix se porta sur le cocktail "Heritage" associant rhum Vieux Longueteau, sirop batterie, vinaigre de canne à sucre et bitter aux épices.

Un délice extrêmement bien balancé !



Le temps me manquant pour prolonger ce bon moment, je repartis en train direction la Normandie, mais pas les mains vides grâce à Julien.


Quel bonheur de pouvoir enfin acquérir ce rhum blanc parcellaire issu de la Parcelle 11 mise à l’honneur pour la 1ère fois dans la gamme Longueteau !



Étant en concert le lendemain, j’ouvris sans attendre la bouteille afin de la partager avec les autres artistes de la soirée.


Cette cuvée fit l’unanimité !


CREDIT PHOTO : STEPHANIE PETRELLUZZI


Encore merci à François, Julien, Michael, ainsi que les équipes de la distillerie Longueteau et de la Maison de l’Hédonisme pour ce superbe moment !


232 vues0 commentaire