• Olivier Scars

SAMAROLI WEST INDIES DARK RUM 1948 42 ans 49%

Dernière mise à jour : 25 oct. 2021


CREDIT PHOTO : LE BLOG A ROGER


Dans le club restreint des rhums de légende, le SAMAROLI WEST INDIES DARK RUM 1948 est assurément dans la partie haute de la liste.


Il s’agit en effet de la toute 1ère selection dans le monde du rhum pour Silvano Samaroli, le fondateur de la société du même nom.


Son épouse Maryse a d’ailleurs rapporté que ce rhum est « un des meilleurs spiritueux qu’il ait jamais goûté », ainsi que « le meilleur embouteillage de sa carrière ».


Et dire qu’il ne s’agissait initialement que d’un échantillon arrivé presque par hasard lors d’une dégustation en vue de sélectionner de futurs spiritueux à embouteiller !

CREDIT IMAGE : SAMAROLI


La société italienne SAMAROLI Srl Wine & Spirits Merchants a été fondé par Silvano Samaroli à Rome en 1968 et s’est rapidement faite connaître pour ses embouteillages de whisky, puis de rhum.


CREDIT PHOTO : WHISKY AUCTIONEER


D’abord importateur, c’est en 1979 que Silvano embouteille sa première série de whiskies.


Il est alors le premier non écossais et embouteilleur indépendant non anglais à embouteiller du whisky écossais.






Par ailleurs, j’ai souvenir d’avoir dégusté un cognac du millésime 1983 de chez Delamain dans le restaurant où mon meilleur ami italien et moi étions réunis pour notre 1ère dégustation ensemble.




Silvano Samaroli cède son entreprise en 2008 à Antonio Bleve dont la famille était son plus gros client durant plus de 15 ans.


Silvano est tout de même resté actif dans l’entreprise jusqu’à son décès en 2017.


À noter que son épouse Maryse a lancé en 2016 ses propres sélections issues de leur collection privée avec une société initiée par Silvano et portant le nom de MASAM Independent Bottlers.


Vous retrouverez d’ailleurs de nombreuses informations dans cette excellente interview sur LE BLOG À ROGER.

CREDIT PHOTO : WORLD GRANDS CRUS


CREDIT PHOTO : EMMANUEL DRON


Devenu célèbre entre autre grâce au caractère brut de fût de ses embouteillages de whisky, la majorité de ses sélections de rhum ont été réduit avant embouteillage.


À noter également que Samaroli a été précurseur dans l’embouteillage de whiskies NAS (No Age Statement) avec sa série « No Age ».








Outre l’incroyable SAMAROLI JAMAICA 1993 Single Cask Full Proof dont je parlais dans cet article, je me suis intéressé comme à l’accoutumé à mon année de naissance en acquérant un SAMAROLI DEMERARA DARK RUM 1985 grâce à mon ami qui habite au Japon, ainsi qu’un SAMAROLI ENMORE 1985 grâce à mon meilleur ami italien.




CREDIT PHOTO : PIERRE CARLIER








Autre quête assez longue, j'ai longtemps cherché, puis finalement trouvé le sublime BARBADOS 1986 Full Proof dont je vous parlais dans cet article.









J’ai également acquis depuis une bouteille de PORT MOURANT 2003, fruit de l’amitié entre Emmanuel Dron de AULD ALLIANCE (Singapour) et Silvano Samaroli, en collaboration avec Hubert Corman de CORMAN COLLINS (Belgique).

Cette sélection provient de la collection privée de Silvano Samaroli et avait initialement été sélectionné pour être embouteillé aux couleurs de Masam avant le décès de Silvano.

Maryse Samaroli autorisa Emmanuel et Hubert à embouteiller ce rum et ainsi rendre hommage à Silvano à travers cette cuvée.

CREDIT PHOTO : RUM AUCTIONEER


CREDIT PHOTO : SCATTI DI GUSTO


Revenons à ce WEST INDIES DARK RUM 1948.


J’ai eu le plaisir de le déguster pour la première fois il y a quelques années grâce à mon meilleur ami italien.


Au cours de notre 1ère soirée des dégustations ensemble en Italie, nous dégustâmes ce rhum ô combien atypique qui me laissa pantois devant tant d’originalité par rapport à tout ce que je connaissais jusqu’alors.



Lors de mon récent et dernier séjour en Italie, il me permit de déguster avec lui à nouveau ce rum grâce aux derniers centilitres qui lui restait et qu’il conservait précieusement dans un petit sample.


Cerise sur le gâteau, il m’offrît même la fin de ce sample afin que je puisse le déguster une toute dernière fois chez moi lorsque je serais rentré en France.

C’est désormais chose faite, un immense merci à lui !



Ce rhum provient des stocks d’une famille écossaise qui l’avait acquis il y a de nombreuses années.


Il restait 2 fûts, soit un total de 488 litres.


Il fut embouteillé à 49% en 800 bouteilles en 1991, ce qui lui confère un âge d’environ 42 ans.

CREDIT PHOTO : RUM AUCTIONEER

Les origines précises de ce rhum ne sont pas connues.


Certains parlent de la distillerie jamaïcaine Long Pond pendant que d’autres parlent de la distillerie barbadienne WIRD.

Mon meilleur ami italien, relayé par Cyril de DURHUM dans son article, s’était entretenu avec Silvano Samaroli à ce sujet.

Ce dernier lui avait confié qu’il s’agirait d’un assemblage de rhums de Martinique et de Jamaïque.


La robe est ambrée tirant sur l’acajou.

Au nez, c’est intense et s’ouvre à moi un univers qui m’est quasiment inconnu dans le rhum.

On trouve un profil très animal, sur des notes de viande faisandée, de charcuterie (wagyu séché), ainsi que de viande séchée et salée.

Viennent ensuite des notes de fromage persillé (roquefort) associées à une légère acidité (vinaigre de cidre), avant que n’apparaissent des notes fumées comme dans un mezcal.

Viennent enfin des notes plus gourmandes et pâtissières (pralin).

En bouche, on a une belle puissance maîtrisée.

On découvre un mélange de notes gourmandes portées sur le chocolat noir et le café, ainsi que des notes boisées, humides et intenses.

Viennent ensuite des notes de cigare mouillé, ainsi que des notes fumées.

Apparaissent peu après des notes légèrement saline et charcutière (viande de grison), ainsi que des notes de cuir neuf, de fruits à coque brûlés et de curry.


Longueur exceptionnelle.

Un rhum unique en son genre et exceptionnel au sens littéral du terme.

Probablement pas un rhum que je dégusterais tous les jours si je le pouvais, mais assurément une expérience hors du commun et un fabuleux voyage pour les sens.

Ce rhum m’a énormément plu par sa singularité : ⭐️⭐️⭐️⭐️



Vous aussi laissez vos impressions et rédigez votre propre note de dégustation sur l'application RUM TASTING NOTES ici.


CREDIT PHOTO : RUM AUCTIONEER

389 vues0 commentaire