• Olivier Scars

VISITE DE DISTILLERIE DE RHUM : MAISON LA MAUNY

Mis à jour : avr. 24


CREDIT PHOTO : MAISON LA MAUNY


Profitant que Trois Rivières et Maison La Mauny soient situées sur le même site appartenant à cette dernière et basée à Rivière Pilote, j’enchaînai ma visite de la distillerie Trois Rivières (article juste ici) par celle de MAISON LA MAUNY, toujours accompagné par Daniel Baudin, élu « Meilleur maître de chai du monde » à l’International Rhum Conférence de 2019 à Miami.


CREDIT PHOTO : MAISON LA MAUNY


Tout comme Trois Rivières, j’ai découvert les rhums La Mauny grâce à leurs rhums blancs lorsque j’étais étudiant.


C’est quelques temps plus tard que j’ai découvert leurs rhums vieux dans l’excellente rhumerie / bar à cocktails de ma ville du Havre « Le Cyclamen » et notamment les fameuses cuvées Rubis et Saphir.




Puis, lors de mon 1er voyage en Martinique, j’ai eu le plaisir de déguster le 4ème embouteillage du La Mauny 1979 au bar à cocktail / restaurant « Le Green Imperial » aux Trois-Ilets comme je le raconte dans cet article.



CREDIT PHOTO : LAURENT ETNEVLAC


Depuis, grâce à d’excellents articles du groupe Facebook « LES AMIS DE LA MAISON LA MAUNY » animé avec brio par Laurent Etnevlac, j’ai pu en apprendre d’avantage sur cette distillerie et notamment ses anciennes cuvées.


CREDIT PHOTO : LAURENT ETNEVLAC


L’histoire de La Mauny commence plus de 250 ans en arrière.

Tout démarre en 1749 lorsque Ferdinand Poulain, Comte de Mauny, débarque en Martinique et y épouse la fille d’un planteur détenteur d’un domaine situé à Rivière Pilote et lui donne son nom : le Domaine La Mauny.


Pendant plus de 70 ans, c’est l’activité sucrière qui domine, associée de manière minoritaire à la production de tafia (l’ancêtre du rhum).


En 1820, la distillerie La Mauny démarre la production de rhum agricole.


En 1923, le domaine couvre 170 hectares et devient la propriété des frères Théodore et Georges Bellonnie.

Georges se consacre à la distillation tandis que son frère se charge du négoce et se spécialise dans le rhum.


En 1929, la distillerie se modernisent en l’équipant notamment d’une colonne de distillation et en 1950, la marque devient incontournable et parmi les leaders du secteur sur l’île.


En 2015, La Mauny devient Maison La Mauny, puis est rachetée en 2019 par les italiens de Campari en même temps que Trois Rivières et Duquesne.


CREDIT PHOTO : MAISON LA MAUNY


Maison La Mauny possède 50 hectares de champs de cannes à sucre qui lui sont propres.


La distillerie travaille également avec une soixantaine de producteurs regroupée en association depuis 2014.

Baptisée « Association des planteurs de La Mauny », leur production représentent 30% des cannes à sucre utilisées par la distillerie.



Maison La Mauny travaille 5 variétés de cannes à sucre dont la canne roseau, la canne paille et la canne bleue.


La récolte démarre habituellement en Février et s’effectue à 60% de manière mécanique et 40% de manière manuelle.




Après avoir été pesée, contrôlée et déchargée, la canne à sucre est hachée et défibrée avant d’être broyée, puis pressée par les 4 moulins à 3 rolls.


Durant le pressage est réalisé l’imbibition, méthode qui consiste à ajouter de l’eau à la canne broyée et pressée entre chaque moulin afin d’en extraire le plus de sucre possible.


Le jus de canne à sucre est ensuite filtré, puis rejoint 10 à 15 cuves de fermentation parmi les 27 que possède la distillerie.


La fermentation dure 24 heures et se fait grâce à de la levure œnologique.


Le vin de canne ainsi obtenu titre entre 4 et 5%.







La distillation a lieu grâce à 2 colonnes dont une en cuivre.


Le rhum coule en sortie de colonne autour de 74%.


La réduction est réalisée soit grâce à de l’eau déminéralisée, soit de l’eau osmosée, soit les deux selon les cuvées.






Le domaine dispose de 2 chais de vieillissement contenant une quinzaine de foudres de 20.000 à 50.000 litres, ainsi que l’équivalent d’environ 6000 fûts de 200 litres.




Maison La Mauny travaille actuellement avec 5 tonneliers qui leur fournit des fûts de chêne français neufs et un peu de chêne américain.

Elle utilise également des fûts ayant contenus au préalable du moscatel, du porto, du bourbon, du cognac...


Environ 30% de la futaille sont utilisés par Maison La Mauny, les 70% restant étant utilisés par Trois Rivières.






Après vieillissement, les rhums sont filtrés grâce à 2 types de filtre de tailles différentes pour les rhums vieux (filtration à froid) et rhums blancs avant embouteillage qui a lieu sur place.


CREDIT PHOTO : MAISON LA MAUNY


La gamme des rhums Maison La Mauny a su se renouveler depuis l’époque où la marque était parmi les plus vendues sur l’île.


Sans être exhaustif, je vais détailler la gamme classique, les cuvées iconiques et les nouveautés.


Commençons par les rhums blancs :


Rhum blanc 40%


Rhum blanc 50%


Rhum blanc 55%


Rhum blanc 62%


Ter Rouj’ 45% : rhum blanc avec fermentation particulière.

CREDIT PHOTO : MAISON LA MAUNY


Évoquons ensuite les rhums vieillis :


Acacia 50% : rhum blanc avec finish en fût d’acacia, conçu pour la mixologie.


Ambré 40% : rhum vieilli 18 mois en foudre de chêne.


Heritage 1749 40% : rhum vieilli 12 à 18 mois en foudre de chêne, puis affiné 3 mois en fût de porto.


Vieux 40% : 3 ans d’âge.


CREDIT PHOTO : MAISON LA MAUNY




VO Signature du Maître de Chai 40% : assemblage de 4 rhums de plus de 3 ans d’âge ayant vieillis chacun dans des fûts différents (ex porto, ex moscatel, ex bourbon et ex cognac).


VSOP 40% : assemblage de rhums de 4 ans d’âge avec une moyenne d’âge de 6 ans ayant vieillis pour 60% en fûts de chêne français dont 3/4 ex cognac et pour 40% en fûts de chêne américain ex bourbon.




CREDIT PHOTO : MAISON LA MAUNY





XO 40% : assemblage de 10 rhums de plus de 6 ans d’âge.


Extra 42% : assemblage de 10 millésimes dont la moyenne d’âge est de 10 ans et vieillis majoritairement en fûts de chêne français.





CREDIT PHOTO : MAISON LA MAUNY









Le Nouveau Monde 41% : assemblage de 12 rhums issus de 4 millésimes (1979, 1998, 1999 et 2004).






CREDIT PHOTO : MAISON LA MAUNY




Rubis 42% : assemblage de rhums de 8 à 30 ans d’âge.


Saphir 40% : assemblage de rhums de 8 à 15 ans d’âge.



CREDIT PHOTO : LAURENT ETNEVLAC


CREDIT PHOTO : LAURENT ETNEVLAC


Viennent ensuite les millésimes :


Millésime 1979 43%


Millésime 1984 43%


Millésime 1987 43%







Millésime 1995 42%


Millésime 1998 42%


Millésime 2005 42% : 15 ans d’âge.









Citons enfin les produits à base de rhum :

Ratafia de rhum 33% : assemblage de pur jus de canne à sucre avec du rhum blanc agricole.


Arrangé Banane


Arrangé Fève de Cacao





CREDIT PHOTO : MAISON LA MAUNY







Spiced


Shrubb Orange


Shrubb Mandarine, Citron Vert, Pamplemousse


Ananas






CREDIT PHOTO : MAISON LA MAUNY



Tout comme pour la visite de Trois Rivières, Daniel nous fit l’honneur de nous permettre de déguster de nombreux rhums à même le fût.


Tout d’abord, des fûts d’origines différentes (chêne américain / chêne français), puis de chauffes différentes et enfin de temps de repos différents (repos du bois après sa coupe avant d’être monté en fût) afin de nous montrer par la dégustation toutes les différences et variables influençant l’évolution du profil aromatique d’un rhum vieilli en fût.


Nous dégustâmes ensuite des rhums dont il apprécie l’évolution et notamment un millésime 2006 de 13 ans d’âge qui m’a beaucoup plu dans cette version brute de fût.



Avant de partir, je pus déguster le millésime 2005 que je trouve particulièrement réussi et que j’avais déjà adoré dans sa version embouteillée pour La Confrérie Du Rhum, ainsi que la sélection de Chantal Comte.


Je dois d’ailleurs dire que les collaborations entre Maison La Mauny et Chantal Comte sont de grandes réussites : Arbre Du Voyageur blanc et 3 ans d’âge, La Tour de l’Or 2001, 2005, 2006 et désormais 2010.


CREDIT PHOTO : BENOIT BAIL


Un immense merci à Daniel pour son temps et sa générosité.

Un homme sympathique et humble dans son approche du rhum et du superbe travail qu’il réalise.


Merci à lui pour ce moment d’échange et de pédagogie.

Rien de tel pour continuer à apprendre et comprendre afin de mieux appréhender ce que l’on déguste !


254 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout