• Olivier Scars

CARONI 10 DAYS : 16ÈME JOUR

Dernière mise à jour : 4 nov. 2021



Il y a presque 4 ans, nous nous étions lancés Jean-Paul et moi dans la réalisation du projet fou de déguster et comparer les 55 rhums Caroni embouteillés par Velier lors de 10 soirées consécutives.



Vous pouvez retrouver ce projet dans 2 articles publiés sur l’excellent blog DURHUM juste ici et ici.

L’envie d’une collaboration avec mon ami Cyril et le fait que mon blog n’existait pas encore justifièrent ce choix.

Cyril avait eu la très bonne idée de demander à Luca Gargano (le patron de Velier) des anecdotes sur chacune des bouteilles, ce qui permit d’enrichir encore plus nos 2 articles.

Une immense merci à lui pour ce chouette moment d’écriture partagé.


Velier ayant depuis continué à sortir d’autres Caroni, il nous fallait donc poursuivre nos dégustations dans un soucis d’exhaustivité et de plaisir de découverte de ces nouveautés, ne nous en cachons pas.


Nous avons donc réalisé un 11ème, un 12ème, un 13ème, un 14ème, puis un 15ème jour de dégustation avec les 24 nouveaux Caroni de l’époque, le tout résumé dans cinq nouveaux articles sur ce blog.



Voici donc aujourd’hui le 16ème jour des CARONI 10 DAYS s’intéressant aux 3 dernières cuvées Caroni de chez Velier.


Il s’agit de la 5ème release des CARONI EMPLOYEES (11, 12 et 13ème cuvées), série de 16 assemblages qui rend hommage grâce à de superbes photos de FREDI MARCARINI (RIP) à 15 anciens employés de l’ancienne distillerie Caroni fermée en 2003.



J'ai une affection toute particulière pour cette série, car j'ai eu l'honneur et le privilège de réaliser les assemblages de la 1ère release (les deux premières cuvées) avec Luca Gargago à Gênes comme je le raconte dans cet article.




Pour ce qui est de cette 5ème release, chacune des ces 3 cuvées correspond à un assemblage de 4 fûts ayant vieillit 23 ans sous climat tropical et embouteillé brut de fût.

Chacun de ces assemblages a été réalisé en 2019 lors du rapatriement en Europe (plus précisément en France à Cognac) du stock de fûts restants.


À peine débarqués, les assemblages ont été réalisés, puis transférés dans des cuves en inox afin que leur vieillissement soit arrêté.


La mise en bouteille quant à elle a été réalisé en 2021 comme indiquée sur l’étiquette.


CREDIT PHOTO : JEAN-PAUL BOUWYN


A noter que ces Caroni ont également été embouteillé au format 10cl dans le cadre du projet de Luca Gargano intitulé "Velier Small Great Bottles" qui vise à rendre accessible au plus grand nombre (autour de 730 bouteilles produites à ce format pour chacun de ces 3 Caroni) des cuvées devenant rarissimes quasi dès leur sortie et sujet à la spéculation.


En revanche, et contrairement aux 3ème et 4ème releases (3 cuvées à chaque fois), elles n'ont pas été produit au format 20cl.




CARONI 1996 66,1% 23 ANS ROOPNARINE « ROOP » TOOLSIE



La robe est acajou avec des reflets cuivrés.


On découvre un nez puissant sur le profil aromatique typique Caroni ayant subi un vieillissement tropical.

À la fois gourmand sur les fruits cuits presque confits, accompagnés de notes d’hydrocarbures et de goudron chaud.

Le boisé est bien fondu avec le reste des arômes.


En bouche, l’attaque est puissante et présente un profil complet sans sucrosité ressentie.



On trouve des notes de fruits rouges cuits, de boisées discrètes et bien fondues, ainsi que le goudron et des fruits à coque torréfiés (noisette).


Belle longueur.

Très joli profil que nous propose ce 1996 avec une belle balance aromatique : ⭐️ ⭐️ ⭐️ ⭐️

Vous aussi laissez vos impressions et rédigez votre propre note de dégustation sur l'application RUM TASTING NOTES ici.




CARONI 1996 66,3% 23 ANS DHANRAJ « DAN » MAHARAJ



La robe est acajou avec des reflets cuivrés.


Au nez, c’est tout aussi saisissant que le précédent.

On trouve des notes plus sèches et droites d’hydrocarbures portées sur l’essence, les cendres et le marron brûlé.

En bouche, l’attaque semble plus puissante que pour le rhum précédent.

C’est sec sur des notes cendrées et de gasoil, le tout associé à des notes boisées très présentes laissant une finale quelque peu amère et astringente.


Bonne longueur.

Un profil plus brut que le précédent et sans concession, moins dans la palette aromatique que nous apprécions pour les Caroni 1996 : ⭐️ ⭐️ ⭐️



Vous aussi laissez vos impressions et rédigez votre propre note de dégustation sur l'application RUM TASTING NOTES ici.


CARONI 1996 66,7% 23 ANS DEODAT « BREEZE » MANMOHAN






La robe est acajou avec des reflets cuivrés.


On découvre un nez puissant là encore, mais très différent des 2 précédents.

Très gourmand sur des notes de coco grillé, de vanille, de caramel brûlé associées à des notes d’hydrocarbures chaudes et des notes boisées en arrière plan.





En bouche, on retrouve cette puissance avec une gourmandise plus effacée qu’au nez, toujours sur des notes de coco caramélisé, de crème brûlée et de muscovado, mais bien vite rattrapées par des notes boisées et de cendres de cigare plus amérisantes et astringentes.


Bonne longueur.

Un 3ème profil de Caroni 1996 encore différent des 2 premiers, mais moins à notre goût que le 1er cette fois encore : ⭐️ ⭐️ ⭐️



Vous aussi laissez vos impressions et rédigez votre propre note de dégustation sur l'application RUM TASTING NOTES ici.





Il ne reste plus qu'une 6ème release et donc 3 dernières cuvées avant que la série des CARONI EMPLOYEES ne soit terminée.


Il restera heureusement tout de même les sorties des Single Casks que nous avons sélectionnés lors de la CARONI CEREMONY et dont je vous parle dans cet article.

1 093 vues0 commentaire